AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   Dim 12 Juin 2011, 13:44

Charles s'était trouvé une place confortable. Il fallait mettre confortable et non parfaite, parce que le fils du chercheur était habitué au luxe, aux grandes salles et aux manoirs qui n'en finissaient pas. Pourtant, il ne s'était jamais plaint. Il fallait dire aussi que l'immeuble avait changé deux de ses garages en appartement afin de lui faciliter la tâche. Se plaindre aurait donc été quelque peu ingrat. Il leur en était éternellement reconnaissant, mais...il y avait un mais. Il devait avouer par contre que si le luxe manquait, au moins était-il bien au maximum de sa condition. Il arrivait, de temps à autre, à penser positivement. À savourer son existence calme, même s'il était plutôt du genre à vouloir travailler, à vouloir sauver la condition des mutants. Ce repos forcé le grugeait, mais lui faisait aussi du bien, quoiqu'il pouvait en dire. Sans haut stress, sans colère et sans danger, son esprit se rétablissait lentement et son corps pouvait souffler un peu. Près des 83 ans, même s'il ne les paraissait guère, cet homme savait voir quand sa limite commençait à être atteinte et cette rencontre avec Apocalypse semblait avoir été la pierre qui déclenche les avalanches. Ça et la mort de Jean. Si cruellement claire dans sa mémoire. C'était sans savoir bien sûr qu'il revenait d'un combat en fait beaucoup plus difficile.

Lorsqu'il se réveilla se matin là, le soleil n'était pas encore levé, mais l'extérieur commençait à s'éclaircir, lui permettant sans mal de voir dans la petite noirceur qu'il y avait. Se redressant de son mieux, il parvint à ramper dans son lit, puis glisser jusque dans sa chaise. Il ne se changea pas immédiatement, préférant passer à la cuisine d'abord. Tout l'appartement avait été remanier afin de lui faciliter la tâche. Pour dire sans fioritures: c'était un appartement pour handicapé. Le terme ne lui plaisait pas, mais au moins pouvait-il se rendre assez facilement jusqu'à tout ce qu'il désirait dans son nouveau chez-soi.

Il resta un petit moment à hésiter entre un café et un thé, puis opta pour le café. Il avait un horaire plutôt serré aujourd'hui et la nuit avait été difficile. Préparant rapidement le tout et faisant cuire son petit-déjeuner, il fit un instant attention au silence environnant. L'immeuble était rarement réveillée à cette heure et ça lui faisait un bien fou. C'était bien être au rez-de-chaussé pour la chaise, mais moins pour le bruit lorsqu'il s'agissait de l'heure de pointe. Quand tout le monde sortait ou entrait en même temps, ça pouvait atteindre un niveau sonore assez...intense.

En mangeant lentement, il ne put que trouver étrange une telle sérénité et une telle banalité d'existence. À l'Institut, tout avait été tellement différent qu'il ne savait pas s'il était confortable dans un tel... « vide ». Comme si rien n'arrivait. Comme s'il était pris dans une boucle routinière. Enfin, il ne s'en souciait pas réellement pour le moment, car il avait trouvé quelque chose d'assez intéressant pendant une crise de colère – il n'en était pas fier et heureusement personne n'en avait été témoin – qui avait activé son pouvoir sans qu'il ne le veuille. Il avait réussit à capter des informations sur un immeuble qui avait environ les mêmes intentions que ce qu'il avait voulu faire autrefois, mais à un autre degré lui semblait-il. Il n'avait pas pu avoir tellement plus d'informations, mais il savait où aller s'il voulait en avoir plus. Il ne lui restait plus qu'à s'habiller et à sortir.

Aussitôt dit, aussitôt fait. La vaisselle ranger, tout éteint et lui-même habillé, il sortit de son appartement, puis quitta l'immeuble après avoir fait appeler une voiture. Il avait été rassuré de voir qu'il pouvait atteindre son compte de banque du New Jersey et ce sans problème et en toute anonymat. Ce qui lui permettait d'avoir recours à un chauffeur privé dès qu'il en avait besoin. Chose très utile avec un problème comme le sien.

Pendant le trajet, son regard ne pouvait s'empêcher de dériver vers le paysage. Il regardait les blocs, les magasins, les rues passer rapidement et parfois des images du passé se substituait à ce qu'il voyait vraiment. Il était dans une mauvaise période comme jamais il n'en avait ressentit. Une sorte de dépression pour mutant peut-être, dont il ne comprenait pas la raison d'existence. Après tout, oui Apocalypse l'avait ébranlé, mais de là à le jeté dans un tel état de crise et de douleur, il trouvait cela quelque peu exagéré. Peut-être s'il avait su le nombre de fois qu'il avait put remarcher puis que cette capacité lui avait été enlevée de nouveau, peut-être s'il avait su le nombre de fois qu'il avait été supposé mourir, peut-être s'il se souvenait de toutes les terribles choses qu'il avait vues ou faites...peut-être que là il verrait la raison. Mais l'avantage – ou le désavantage – à être aussi puissant qu'il ne l'était: il pouvait même contrôler sa propre âme à volonté.

Le conducteur le laissa devant le Sanctuaire vers lequel il se dirigea. Le déplacement automatique de sa chaise lui permettait de ne pas dépasser une trop grande quantité d'énergie inutilement et lui permettait aussi de se repérer sans avoir à trop se concentrer sur son déplacement. Il avait simplement à regarder où il allait, le reste se faisait tout seul. Arrivé à l'entrée, il regarda la porte un moment avant de cogner, espérant que ce soit assez fort, n'étant pas assez grand pour atteindre la sonnerie, même si techniquement, debout, il l'était même un peu trop.

Il allait attendre et si personne ne venait, il ferait un appel télépathique pour être certain de se faire entendre. Avec un peu de chance, il n'en aurait même pas besoin.


[C]
Revenir en haut Aller en bas
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
Helen Magnus

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   Dim 12 Juin 2011, 13:59

Helen avait, encore une fois, passé la nuit au Sanctuaire. James l'aurait tancé vertement et sermonnée avec soin s'il l'avait su mais ils se voyaient moins. Helen se sentait coupable de cet état de fait mais elle savait aussi que voir son ami tout les jours lui était douloureux. Il était toujours si prévenant, si aimable qu'elle s'en voulait de rester à l'écart, de ne pas faire le premier pas de temps en temps. D'ailleurs c'était décidé, ce soir elle l'invitait à manger chez elle.
Rassérénée par cette décision elle alla se préparer un thé tout en regardant les réusltats de son expérience de la veille. Elle avait trouvé assez peu de phénomènes finalement dans cette ville...enfin, il lui semblait qu'il y en avait mais qu'ils ne se montraient pas, ce qui était tout à fait normal, le Sanctuaire devait refaire toute sa réputation après tout et c'était un travail de longue haleine qu'on ne pouvait précipiter. Mais cela lui pesait parfois, ce calme, reprendre à zéro tout ce qu'elle avait mis tant e temps à construire, et le faire sans l'aide de ceux qui avaient toujours été à ses cotés. D'autres viendraient l'aider, peu à peu, comme la dernière fois, mais d'une certaine façon ce serait différent et elle avait la nostalgie de son monde, de son univers et de ses amis.

Elle observa un instant ses habits froissés de la veille et se dirigea vers ses quartiers, un endroit assez petit mais contenant malgré tout un lit, une douche et quelques vêtements de rechange. Une fois propre et changée elle se sentit en pleine forme pour retourner travailler et elle arrivait dans la salle de contrôle pour discuter avec le chef de la sécurité quand celui-ci l'appelait sur son portable pour lui signaler un inconnu en fauteuil roulant qui avançait sur le pont. Il sursauta quand la sonnerie retentit derrière lui contre toute attente et lui expliqua rapidement la situation.

Helen observa l'homme qui s'avançait, pas très vieux, chauve, l'air avenant mais profondément triste, en fauteuil roulant, propre sur lui, l'air fortuné....Intriguant. Il s'arrêta devant la porte, ne pouvant sonner et Helen descendit les escaliers rapidement pour aller ouvrir elle-même la porte.


"Bonjour, bienvenue au Sanctuaire, je suis Helen Magnus"


lui dit-elle en souriant une fois la porte ouverte en grand sur un hall immense et neutre qui ne laissait rien présager de ce qui se passait dans le château. Des escaliers montaient à l'étage, tout en volutes, le mobilier et l'architecture était anciens mais on pouvait apercevoir quelques caméras au niveau de la porte et à l'intérieur, un ascenseur était prévu aussi, quand on déplace un phénomène endormi c'est plus facile de ne pas prendre les escaliers. Derrière de larges tentures qui les camouflaient entièrement se trouvaient des portes ouvragées qui menaient vers diverses pièces ou escaliers du Sanctuaire, mais le Hall lui même ressemblait au grand Hall de n'importe quel château, décoré pour un soir de Bal tout au plus.
Helen tendit une main amicale vers le professeur Xavier en attendant qu'il se présente puis s'effaca pour le laisser pénétrer dans le hall plus accueillant que le pont avec le ciel qui se couvrait lentement, mais surement, de lourds nuages gorgés de pluie.



[C]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   Dim 12 Juin 2011, 14:20

Il ne fut pas totalement surpris de voir une femme lui ouvrir malgré que les pensées qu'il avait entraperçu avaient été celles d'un homme. Elle lui semblait très charmante et bienveillante malgré l'air quelque peu réservé qu'il lui observait sur le visage. Pourtant, son âme lui semblait même accueillante. Il n'irait certainement pas plus loin que la surface évidemment, mais il lui faisait déjà confiance. Le professeur entendait d'ici Ororo lui faire la moral sur ce genre de confiance aveugle, mais malheureusement, au beau milieu de nulle part, Charles était le seul des X-Men. Il devait bien y avoir quelques mutants ici et là, il en avait ressentit, mais de son groupe non.

Lorsqu'elle lui tendit la main, il la serra bien entendu, lui servant non pas un sourire, mais bien un regard avenant et amical. Il souriait peu. Par contre, il aimait quand les gens sentaient qu'ils pouvaient être eux-mêmes sans artifices à ses côtés.


« Enchanté, je suis Charles Xavier. »

Lorsqu'elle s'effaça, il fit avancer sa chaise pour passer alors que son regard s'attardait déjà à ce qui l'entourait. Un bâtiment assez luxueux dans son genre qui lui rappelait encore bien des choses. Le hall était somme toute somptueux et surtout assez agréable pour les yeux. Il y respirait un petit air ancien qui lui faisait du bien. Un endroit où on se sentait chez soi, presque directement. Il se demandait si ses élèves ressentaient le même sentiment lorsqu'ils entraient dans l'Institut. Il avait osé vérifier dans la tête de ses plus anciens, mais jamais dans la tête de ses plus jeunes. Disons aussi qu'il ne s'agissait pas d'un détail sur lequel il planchait habituellement.

Même si l'apparence du grand manoir ne laissait rien présager, son esprit lui racontait une toute autre histoire. Il ressentait en lui-même quelques présences, parfois des présences étranges. Ils n'étaient pas nombreux, mais ils étaient là. Il tourna le regard vers la femme.


« J'ai entendu parlé de cet endroit dans l'immeuble où j'habite. »

Ce n'était ni un mensonge, ni la vérité. Il était venu surtout par curiosité, mais maintenant qu'il était là, il ne savait plus trop comment faire passer son message sans que ça paraisse insultant. Il avait perdu l'habitude. Il s'attendait toujours à se faire rejeter du premier coup qu'il ne pensait plus à la bonne introduction si son entrée réussissait. De plus, il y avait bien longtemps que le contact humain n'avait plus été établi. Il s'était contenté de très peu de conversations, simplement celles pour commander à manger, appeler son chauffeur et faire son épicerie. Très peu effectivement.

« Votre travail a attisé ma curiosité et sa raison d'être aussi. Je ne veux pas qu'on se méprenne sur mes intentions. Disons simplement que je travaille un peu dans la même branche que la vôtre. »

Elle lui semblait intelligente. Son regard lui disait aussi qu'elle n'avait peut-être pas l'expérience que son corps – qui semblait n'avoir qu'une trentaine d'années – disait qu'elle avait. Il aurait été trop impoli néanmoins pour faire une remarque sur le sujet. De toute manière, il ne s'agissait pas du but de sa visite et s'en éloigner n'aurait rien donné de bon.

Pourquoi était-il réellement là ? Peut-être pour regarder comment quelqu'un d'autre travaillait dans le même environnement que le sien ? Peut-être pour voir ce qui se passait dans un autre établissement. Peut-être pour se remémorer lui-même des souvenirs par procuration ? Il ne savait pas réellement, mais sa curiosité était réelle ainsi que ses bonnes intentions. Il n'avait nullement l'intention de s'imposer et s'il fallait qu'il parte dans la minute, il le ferait. Néanmoins, il trouverait dommage de se priver d'une conversation qui pouvait se révéler particulièrement intéressante...


[C]
Revenir en haut Aller en bas
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
Helen Magnus

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   Dim 12 Juin 2011, 14:40

Elle le laissa admirer le hall puis s'avança à ses cotés, profitant elle aussi de ce spectacle. C'était moins austère, de premier abord, que l'ancien Sanctuaire, et ici la sécurité n'avait pas encore pris le pas sur la beauté des lieux. Le propriétaire avait tenu à ce que le chateau garde son cachet et Helan avait approuvé cela. L'ancien Sanctuaire étant dans un endroit qui n'était pas naturellement beau au départ, ici c'était différent. Le son de la pluie résonna bientôt sur le pont derrière eux, à travers la porte close. L'averse ne durerait pas longtemps mais était violente.

L'inconnu se nommait Charles Xavier, un nom qui ne disait rien à Helen mais dans ce monde elle connaissait encore peu de monde, qu'ils soient parmi les puissants ou non.Il disait avoir entendu parler du Sanctuaire dans l'immeuble. Ce n'était pas Peter, sans quoi il aurait nommé le jeune homme donc....Où pouvait-il en avoir entendu parler ? Les rumeurs allaient sans doute bon train sur le château et son changement de propriétaire, ou sur le fait que le pont qui le reliait au continent était devenu amovible, sans doute était-ce à cause de cela qu'il en avait entendu parler et peut être voulait-il satisfaire une curiosité bien naturelle face à ces changements.


"Notre travail....Et bien allons en parler au salon nous serons plus à l'aise, vous aimez le thé j'espère ?"


Elle le précéda et ouvrit une tenture qui révéla une porte ouvragée et lourde qui révéla à son tour un salon de petite taille mais fort confortable. Les tapis au sol étaient manifestement précieux et le canapé semblait des plus accueillants. Helen s'y installa et presque immédiatement une personne discrète apporta un plateau de thé. Maya était un jeune phénomène qui avait trouvé refuge au Sanctuaire. Elle pouvait chauffer ou bruler par un simple contact de la main mais ne maitrisait pas encore son habileté et avait défiguré son amant lors de sa première fois. Traumatisée elle avait erré jusqu'à ce qu'elle entende parler du Sanctuaire et s'y présente. Elle y avait trouvé un refuge et Helen avait soigné les nombreuses brulures que la pauvre s'était infligé lors de sa dépression.Défigurée par les brulures elle ne sortait que rarement mais acceptait de servir le thè dans le salon si des invités venaient. Et si elle avait réagi si rapidement ce n'était nullement une habileté de télépathe, la porte était reliée à son biper, tout simplement.

Helen la remercia d'un sourire et se tourna vers le professeur :


"Que savez-vous de notre travail ?"


Son regard était interrogatif, elle voulait savoir ce qu'il croyait pour partir sur des discussions saines et sans rumeurs au milieu. Etonnamment l'homme lui inspirait confiance, ce qui la rendant, paradoxalement, méfiante. Certaines personnes sont habiles à inspirer la confiance pour pouvoir en user contre vous ensuite, elle l'avait appris à ses dépends. Mais elle les démasquait le plus souvent et Charles ne semblait pas de ce bois là, il ne faisait pas exprès d'inspirer confiance.Oui, tout cela semble un peu complexe mais que voulez-vous, le monde des phénomènes n'est pas le monde des contes de notre enfance. Ici aussi il y a des gens mal intentionnés et la méfiance est une armure fort utile.


[C]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   Dim 12 Juin 2011, 14:59

Ce qui le surpris finalement dans cette journée fut la méfiance qu'il ressentit d'abord assez forte, puis un peu hésitante, puis totalement là. Il s'agissait de quelque chose d'assez amusant pour lui que de le ressentir, plus habitué à avoir directement la confiance des autres que son contraire. Il n'en était pas mécontent non plus. Cela voulait dire qu'il avait affaire à quelqu'un de sérieux et non à cette jeunesse qui pourrait mettre le monde des mutants en danger plutôt que de le protéger. Lorsqu'elle l'invita au salon, il ne put qu'accepter et la suivit lentement dans les couloirs, regardant de temps à autre autour de lui. Ce n'était pas désagréable comme environnement effectivement. Peut-être un peu vide...trop vide pour lui. Il manquait dans ces couloirs des cris de jeunes adolescentes utilisant leurs pouvoirs à tout va, détruisant la moitié de la résidence à chaque jour. Le nombre d'argent dépensé à la reconstruction en aurait fait sursauté plus d'un, mais il ne leur en avait jamais voulu. La jeunesse devait se dépenser avant que la souffrance n'entre dans leur vie. Une fois cela fait, plus rien ne pouvait vraiment vous émerveiller comme avant.

« J'aime le thé certes, merci de l'invitation. »

Il ne prit pas la peine de s'asseoir sur un divan, se contentant de placer sa chaise pour faire en sorte d'être face à la femme responsable de l'établissement. Il en détourna pourtant le regard lorsque la jeune mutante fit son entrée. Le gène X. Elle était porteuse. Il ne prit pas la peine de chercher le pouvoir qu'elle avait, jugeant que ce serait sans doute trop brutal pour cette jeune femme qui lui semblait encore bien fragile. Il haussa néanmoins un sourcil. Ainsi donc, les pensées qu'il avait interceptées disaient donc vrai. Il y avait bel et bien un « Sanctuaire » pour les gens sortant de l'ordinaire.

La méfiance se fit ressentir de nouveau alors qu'Helen recommença à parler. Il tourna son regard et son attention vers elle. Il comprenait parfaitement le sentiment. Il savait que commencer une conversation en allait si rapidement au sujet principal pouvait parfois attirer de mauvais regard, mais si Charles avait apprit une seule chose dans sa vie, c'était que l'honnêteté était souvent la meilleure arme que l'on pouvait avoir pour se faire comprendre. Après il y en avait bien d'autres, dont l'impassibilité dont il faisait preuve, mais dans cette situation, la première était plus importante.


« Que vous recueillez des personnes aux aptitudes et aux capacités bien au-dessus de la normale. »

Répondit-il simplement, ne trouvant guère nécessaire d'ajouter quoi que ce soit. Il but une gorgée de son breuvage, regardant un moment le liquide se balancer dans la tasse avant d'y tremper ses lèvres. Il sentit au fond de lui une secousse qui lui fit fermer que très légèrement les yeux. Ce n'était ni l'endroit ni le moment pour se laisser aller à une quelconque crise. Il ferma brutalement son esprit et enferma toutes ses pensées dans un bocal. Il ne trouvait pas cela intensément confortable, mais il ne pouvait faire mieux pour le moment.

« Pas que des humains aussi il me semble. »

Charles parlait en toute innocence. Habitué à son monde, peut-être n'avait-il pas saisit que ses paroles pouvaient porter un double-sens, une ambiguïté étrange et peut-être inquiétante. Évidemment, il ne cherchait pas du tout du mal au résident de cette endroit. Il avait même beaucoup de respect maintenant pour cette femme qui maintenait en vie ce genre de pratique et ce à l'abri du genre humain, sans vouloir détruire la race non plus. Une femme un peu comme lui. Qui semblait ne pas avoir faire les mêmes erreurs...mais qui en avait peut-être fait des pires. Que savait-il d'elle ? Rien. Et il ne la sonderait pas pour le savoir.

« Je suis impressionné par votre ambition et votre talent à ce travail. Malheureusement je ne suis au courant que de bien peu, mais c'était assez pour attirer mon attention, et mon respect. »

[C]
Revenir en haut Aller en bas
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
Helen Magnus

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   Dim 12 Juin 2011, 15:36

Le Professeur ferma les yeux en buvant son thé mais cela ne semblait pas être de plaisir face à la dégustation du breuvage, au demeurant excellent, qui lui était servi. Toutefois il se reprit rapidement et Helen ne releva pas. A priori il savait très exactement ce que faisait le Sanctuaire, ce qui était étonnant, tout n'était, généralement, dit qu'à demi-mots, sauf aux phénomènes que l'on souhaitait y inviter. Là bas le réseau était assez fort pour ne pas craindre la publicité mais ici il sortait à peine de l'oeuf et sa fragilité était un crève coeur pour la scientifique qui ne cessait de chercher les moyens de le renforcer.

"En effet, nous les recueillons, les protégeons, les aidons à gérer ces dons lorsque c'est possible, les contenons lorsque c'est impossible et qu'ils sont trop dangereux ou agressifs. Nous offrons avant tout un refuge aux êtres sortant de l'ordinaire mais notre but est aussi de protéger l'humanité du pouvoir destructeur de certains."


Le discours était volontairement un peu agressif, elle avait besoin de savoir s'il serait d'accord avec elle sur la protection des humains, outré comme n'importe quel idéaliste au grand cœur ou si sa réaction serait plus mesurée, indiquant par là que lui même le serait. Elle ne faisait pas dans la dentelle mais elle ne voulait pas risquer d'accorder sa confiance à un homme mal-intentionné. Helen dégusta une gorgée de thé en attendant la réaction du professeur. Quelque part dans le château un bruit sourd résonna, Kali s'était réveillée sans doute, mais dans cet univers Helen n'avait jamais tenté de la tuer. Kali avait une mémoire qui transcendait les univers, peut être était-ce elle qui avait amené Helen ici, allez savoir, toujours est-il que dans cet univers elle était venu d'elle même, rampant sur les fonds sous-marins, pour se mettre sous la protection du Sanctuaire, communiquant avec Helen durant ses rêves. Pas de Big Bertha donc dans ce monde, l'araignée géante aux pouvoirs dévastateurs était Kali, la destructrice, comme il se devait. Nul n'avait vent de son existence à part James et Helen et comme depuis des millénaires elle se faisait discrète, toutefois elle prenait confiance et tapotait parfois dans les fondations du chateau pour communiquer plus aisément que durant le sommeil des gens.
Helen eut un léger sourire en réaction, cette nuit sans doute auraient-elles à discuter ensemble. Un jour il faudrait quand même qu'Helen trouve la Makri, cette araignée de taille plus raisonnable que Kali qui permet de créer un lien profond entre l'humain et le phénomène. communiquer par les rêves n'était pas assez fiable malheureusement, malgré les pouvoirs de Kali.

[C]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   Dim 12 Juin 2011, 15:54

La réaction d'Helen, tout à fait compréhensible, fit sourire le professeur qui jeta un autre regard autour de lui. Il hocha par la suite la tête. Il s'agissait certes d'un discours quelque peu agressif, mais il était habitué et ne réagirait donc nullement. Elle défendait ses protégés. Ce qu'il ferait s'il était à sa place. Il n'était donc pas outré par la façon dont il était traité. Il était même rassurer de voir qu'elle tenait vraiment à cet endroit et qu'elle le défendrait probablement jusqu'à son dernier souffle. Au bout de quelques millièmes de secondes, il se dit qu'il n'était pas bon pour lui de penser de façon aussi pessimiste.

« Je suis content de savoir que ces gens et ces créatures aient trouvé refuge à l'abri du regard humain. J'ai pu apprendre par expérience que la race la plus dangereuse sur cette terre restait les humains normaux, aussi étrange que cela puisse paraître. »

Mais il continuait à se battre contre les mutants qui voulaient anéantir les humains. Il ne voulait pas qu'une race soit supérieure et gagne contre l'autre, il voulait une harmonie. La paix entre les deux. Plus aucune guerre. Il voulait que les humains comprennent qu'un don ne voulait pas nécessairement dire danger. Que comme chez les personnes normales, il y a des gens foncièrement bon et des gens foncièrement mauvais. Malheureusement, lorsqu'un mutant faisait quelque chose de mal et de dangereux, tous les mutants étaient accusés et pourtant seulement une poignée troublaient la paix des gens. C'était là que se trouvait la plus grande injustice.

« Et pourtant, un seul effort suffirait pour que les deux côtés puissent vivre sans trop de problèmes côtes à côtes. Ce n'est pas facile à imaginer pour tout le monde, mais pourtant il s'agit d'une possibilité logique et réelle. Il suffit d'avoir de la volonté ainsi que d'y croire. »

Il sentit la secousse, mais ne releva pas, ni ne s'en inquiéta. S'il y avait eu quelque chose de dangereux, son hôtesse aurait réagit plus violemment qu'elle ne le faisait présentement. Certainement qu'elle se serait lever pour aller voir de quoi il en retournait. Pourtant, elle était resté calme. Elle avait un très bon contrôle d'elle-même. Les gens sous sa tutelle devaient être bien traités et surtout devaient recevoir une très bonne aide de la part de cette femme. Elle était douce et stricte en même temps, mais sa bienveillance et sa générosité était palpable. Il ne la verrait pas lever la main sur un être qu'elle protégeait.

« Si je ne me trompe pas, ici, toutes créatures aux habilités hors normes peuvent vivre sans risque d'être éliminées ? »

Il pensait avoir très bien compris, mais il tenait à se rassurer lui-même peut-être. Ici, les créatures les plus dangereuses étaient-elles tuées ? Ou simplement gardées en sécurité à l'intérieur de cellules peut-être ? Quoiqu'il voyait mal comment cet établissement pouvait contenir des dangers pour la société sans que ça ne pose problème. Enfin, lui-même avait réussit cette prouesse avant que l'Institut ne devienne malheureusement publique suite à un accident. Ici au moins, c'était passablement discret puisqu'en entrant, il n'avait rien vu d'un tant soit peu louche alors qu'à son école, les élèves utilisaient leur pouvoir à l'extérieur de la propriété et ce n'était pas vraiment subtile.

Il se souvenait lorsqu'ils avaient faillit détruire la maison en jouant. Ces enfants n'arrivaient pas à se battre à un jeu sans utiliser leurs pouvoirs. Cela faisait souvent que les dégâts matériels étaient catastrophiques, mais le bruit aussi. Maintenant qu'il y pensait, c'était quasiment un miracle que l'Institut ait été cachée durant un aussi grand moment que la période pendant laquelle tout était calme.

[C]
Revenir en haut Aller en bas
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
Helen Magnus

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   Dim 12 Juin 2011, 16:24

« Je suis content de savoir que ces gens et ces créatures aient trouvé refuge à l'abri du regard humain. J'ai pu apprendre par expérience que la race la plus dangereuse sur cette terre restait les humains normaux, aussi étrange que cela puisse paraître. »

Helen se rappela du Sanctuaire courant après Kali pour al détruire, déchainant sa colère, elle se rappelait de cet homme qui voulait l'exploiter à des fins malhonnêtes, elle ne pouvait qu'acquiescer, le pouvoir était une malédiction pour ces phénomènes, il leur valait la peur, l’intérêt ou la pitié mais jamais on ne les voyait comme des êtres à part entière.

"En effet, on compte parmi les humains des gens en qui le mal est profondément ancré. Et s'ils n'ont pas les pouvoir de nous nuire ils asservissent ceux qui le possèdent."


Elle soupira un instant en se souvenant de cet épisode, elle avait dû demander à Will de mourir, et même s'il était finalement revenu elle ne pourrait se pardonner de lui avoir fait prendre un tel risque. D'ailleurs son retour relevait plus du miracle qu'autre chose.


« Et pourtant, un seul effort suffirait pour que les deux côtés puissent vivre sans trop de problèmes côtes à côtes. Ce n'est pas facile à imaginer pour tout le monde, mais pourtant il s'agit d'une possibilité logique et réelle. Il suffit d'avoir de la volonté ainsi que d'y croire. »


Helen sourit, un idéaliste malgré tout, elle estimait cette qualité, elle-même l'avait perdu il y a longtemps, sans doute à vivre trop longtemps, à moins que ce soit de voir son mari transformé en Jack l'Eventreur, à moins, encore, que ce ne soit la mort de sa fille....toujours est-il qu'au fil des années elle avait perdu cet espoir de paix et de sérénité qui l'avait un jour habité.


"Il faudrait pour cela que les hommes évoluent, tout comme les phénomènes d'ailleurs, certains sont dangereux malgré tout, disons que sur chaque branche de cet arbre on trouve des fruits pourris. C'est intrinsèque à nos natures sans doute."


« Si je ne me trompe pas, ici, toutes créatures aux habilités hors normes peuvent vivre sans risque d'être éliminées ? »


Elle hocha la tête


"Sans risque d'être éliminées et, pour celles qui viennent de leur plein gré et ne sont pas dangereuses, sans risque d'être incarcérées d'une quelconque façon. Les rares créatures que nous pourrions emprisonner seraient celles dont l'agressivité est telle qu'il serait nécessaire de recourir à l'enfermement pour le bien de l'humanité et des phénomènes. Pour l'instant il n'y en a aucun."


Mais dans l'autre monde...Il y en avait eu, des monstres sanguinaires de base qui seraient dignes de n'importe quel film d'horreurs aux adorables petites boules de poils qu'Ashley avait adopté et qui se révélaient avoir un appétit vorace et hautement dangereux pour toute la planète. D'autant que leur capacité à se rendre invisible compliquait la chasse et qu'en plus ils se reproduisaient à une vitesse proprement terrifiante. Ainsi sans être agressif sans doute auraient-ils rapidement dominé la planète avant de la conduire vers l'extinction totale de toute vie, la leur y compris, car ils n'avaient pas, pas plus que les hommes, l'instinct de survie assez développé pour limiter leurs appétits.


"Et vous même, Monsieur Xavier, vous avez dit travailler dans la même branche, parlez-moi de ce que vous faites."

La confiance s'installait peu à peu et elle souriait en posant la question. C'est le moment que Maya choisit pour venir apporter une assiettes de cookies en silence avant de repartir discrètement par une petite porte menant à l'office et cachée derrière un paravent.L'odeur qui montait des biscuits encore chauds étaient absolument divine et Helen tendit l'assiette au professeur avant de se servir elle-même et d'en gouter une bouchée avec un plaisir non dissimulé.


[C]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   Dim 12 Juin 2011, 16:45

Lorsque la méfiance fit peu à peu place à la confiance, il sut qu'il pouvait parler ouvertement, sans aucune peur, sans aucune retenue, sans aucun doute de quoi que ce soit. Il l'écoutait bien évidemment, avec toute la politesse qu'un homme comme lui pouvait accorder à ce qui l'entourait. Elle aimait ce qu'elle faisait, cela se voyait, mais en même temps, il comprenait qu'elle avait perdu une petite flamme en chemin. Qu'un peu d'espoir s'était dissipé plus le temps avançait pour elle. Il ne savait pas comment et ne souhaitait guère creuser pour le découvrir, mais c'était ce qu'il était capable de lire dans son regard sans avoir à recourir à son don. Elle était pour la survie des deux espèces, pour la beauté des deux espèces, mais elle avait sans doute abandonné depuis longtemps l'idée de les faire vivre en paix totale. Il était un idéaliste. Combien de fois se l'était-il fait dire ? Et pourtant il était convaincu d'avoir raison. Il ne fallait qu'un petit coup de pouce, qu'un petit effort de volonté et tout pouvait devenir plus facile. Il n'avait qu'à se souvenir l'acceptation et le regard de certains humains pour que son espoir se rallume plus puissant qu'un brasier. Il fallait simplement leur laisser une chance.

« Vos paroles me rassurent beaucoup. Ainsi il y a d'autres personnes dans ce bas-monde qui savent que l'égalité entre les Phénomènes et les humains est là, même si nous ne pouvons le prouver ni le tourner en la faveur de la paix. Vous avez également raison à propos de l'humain. La part de mal que cette race possède en elle vaut bien quelques puissantes créatures assoiffées de sang. Il est fou de voir le peu de différence entre eux et nous. »

Il sentit la petite mutante revenir, puis repartir, la suivant du regard jusqu'à ce qu'elle disparaisse discrètement derrière une petite porte. Il accepta avec joie les biscuits, y goûtant du bout des lèvres. Certes, il ne souriait peut-être pas, mais son regard montrait sa satisfaction et son visage montrait sa bonne humeur malgré les quelques pensées sombres qui ne voulaient quitter sa tête.

Helen posa un question toute simple qui lui parut compliquée pendant quelques secondes. Ce qu'il faisait lui...c'était dur à dire. La même chose qu'elle sans doute, mais à un degré différent. Il détourna le regard un moment. Il entraînait des jeunes, des enfants à tuer. Dans un sens...c'était exactement ça. Certes, ça les aidait pour contrôler leurs pouvoirs, mais dès qu'ils étaient assez fort, il les envoyait dans la mêlée pour qu'ils protègent les humains des mutants qui n'auraient pas de réellement bonne intention. N'était-il pas à la même hauteur que ces mauvais mutants ? Il envoyait de petit garçon et de petite fille se faire tuer pour des gens qui en les acceptait même pas comme être à part entière. Une secousse se sentit dans son âme, mais rien ne parut physiquement. Changer...de...sujet...mental.

« Je suis certes dans la même branche que vous, mais à un degré quelque peu différent il me semble. J'ai un Institut pour jeunes surdoués. »

Il marqua une pause afin de finir le biscuit qui était succulent. Lui qui n'avait que très peu manger avant de venir ici, ça lui faisait un bien terrible. Disons que le matin avait été calme, mais sans appétit. La journée commençait à se corser et l'appétit semblait revenir en même temps. Décidément, question timing, c'était impeccable.

« Par jeunes surdoués, j'entends là les êtres humaines qui possède le gène X. Un gène entraînant des mutations bénignes ou sévères. Ce gène peut être latent ou non, mais ce n'est pas tout les humains qui le possèdent. Chez moi, ces élèves apprennent à maîtriser leurs pouvoirs, à les accepter et à les utiliser à bon escient. Ils apprennent aussi les matières de tous les jours. Certains quittent mon académie à la fin de leurs études afin de poursuivre leur vie, d'autres restent avec moi pour enseigner à leur tour aux nouvelles recrues. Je suis donc dans la même branche oui, mais je suis plutôt école et non sanctuaire. Bien que la sécurité et la protection soit aussi importantes chez moi. »

[C]
Revenir en haut Aller en bas
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
Helen Magnus

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   Dim 12 Juin 2011, 17:20

« Vos paroles me rassurent beaucoup. Ainsi il y a d'autres personnes dans ce bas-monde qui savent que l'égalité entre les Phénomènes et les humains est là, même si nous ne pouvons le prouver ni le tourner en la faveur de la paix. Vous avez également raison à propos de l'humain. La part de mal que cette race possède en elle vaut bien quelques puissantes créatures assoiffées de sang. Il est fou de voir le peu de différence entre eux et nous. »

Helen eut un sourire triste. Dans l'autre monde ils étaient si nombreux, si nombreux et pourtant pas assez encore pour lutter contre la folie humaine. Elle nota au passage que Charles Xavier ne se considérait pas comme un humain, il se plaçait dans al catégorie des phénomènes. Intéressant, il faudrait lui demander ses habiletés un jour. elle même était à cheval entre les catégories, humaine un temps elle avait obtenu le Sang Originel et était devenue immortelle. Ses amis avaient souffert de la même expérience qu'elle, l'un était devenu un vampire assoiffé de pouvoir....D'aucuns vous diraient que c'était le cas avant mais le Sang avait réveillé et exacerbé cela en lui, l'autre était devenu invisible, la mort l'avait saisi mais seule la vieillesse en était responsable, sans doute avait-il plus que les autres profité de ce don. Et le dernier..Son amant, son mari avait croisé la route de quelque entité si sombre lors d'une de ces téléportations qu'il était devenu un monstre. Chez les phénomène comme chez les humains il y avait des monstres.

"Une école...L'idée est intéressante. Jusqu'à maintenant nous ne parvenons généralement pas à trouver de jeunes phénomènes qui auraient besoin de notre aide, soit que leur différence ne s'exprime qu'à l'adolescence soit qu'ils soient cachés par leurs communauté, ce qui est une bonne chose pour eux au moins....Enfin certains sont massacrés très jeunes s'ils n'ont pas de protection et malheureusement....Le Réseau des Sanctuaires....N'existe pas encore, nous sommes le seul, notre rayon d'action est donc limité."

Elle l'observa un instant puis posa finalement la question


"Et vous Monsieur Xavier, vous vous placez dans le groupe des phénomènes, puis-je vous demander ce qui vous différencie des humains ? Ce gène X dont vous avez parlé....Je l'ai bien vu sur certains phénomènes mais pas sur tous, certains sont d'origine naturelle, ne sont pas des mutants. Certains sont plus anciens même que l'humanité."

Elle pensait à Kali, à celui qui avait contré son attaque et qui ne pouvait être elle, à tous ces êtres dont elle ignorait encore tout et que d'aucuns auraient qualifiés de monstres ou d'extra-terrestres et qui pourtant avaient plus leur place ici que les humains tant ils étaient là depuis longtemps, faisant partie intégralement de la planète et de ses richesses, de sa beauté et de sa diversité.

[C]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   Lun 13 Juin 2011, 00:57

La curiosité d'Helen le fit sourire. Elle était scientifique aussi. Elle analysait les faits. Simplement dans sa façon de parler, Charles était en mesure de déceler cela. Elle récitait quelques faits, pourtant horrible, d'une voix tout à fait égale et calme, ce que peut de femme ne pouvait faire. Il n'était pas en train d'abaisser le sexe féminin, mais il était connu que les femmes étaient un peu plus sensible que les hommes, ce qui en fait était une très bonne chose. Après tout, la compassion et la compréhension se devait d'exister et qui d'autre mieux que ces êtres sensibles pouvaient l'apporter à la Terre ?

Elle lui parla par la suite du gène X. Ainsi donc elle aussi en avait vu la trace, mais ce qui attisa sa curiosité fut qu'elle ne l'avait pas trouvé sur toutes les créatures qu'elle croisait. Normal, puisque techniquement, un mutant commence avec l'être humain, puis reste humanoïde ou change complètement de forme. Helen quant à elle disait que certains Phénomènes étaient même plus vieux que l'humanité. Se pouvait-il réellement qu'en plus des mutants, une autre sorte de créatures – appelées Phénomènes par la jeune femme – existe sur la surface de la planète ? Il n'était pas perplexe ni sceptique. C'était un fait tout à fait probable. Il s'agissait même d'un fait des plus intéressants qu'il lui faudrait revoir lorsqu'il serait de retour à l'Institut.

Charles finit par sourire. La question avait été posée. C'était à lui maintenant d'y répondre. Il n'avait pas l'habitude de mettre son don en avant, mais il savait qu'avec elle, ce ne serait pas dangereux. Elle n'était pas un mutant ou un anti-mutant dangereux qui l'utiliserait à mauvais escients. Il en était certain.


~ Le gène X se développe généralement à la puberté. Puisque cette période est un moment d'extrême changement hormonal ainsi que de doutes et de peur, ce sont généralement ces émotions qui déclenchent le processus. Ainsi, certains de mes élèves savaient jetés des rayons de plasma de leur main, une autre contrôlait le magma, une autre pouvait se métamorphoser en volonté en un loup. Ce n'est pas une difformité de leur cerveau ou de leur organe, mais simplement un gène qu'ils ont en plus, que les humains normaux ne possède pas. C'est ce gène qui fait partie de l'évolution de l'être humain, car au cours des 3000 dernières années, le nombre d'enfant porteur à décupler exponentiellement. ~

Charles s'était simplement contenté de la regarder. Il ne bougeait pas ses lèvres d'un seul centimètres et son regard était ancré dans celui d'Helen. Techniquement, il aurait même pu lui parler sans même poser ses yeux sur elle, mais il trouvait plus poli et surtout plus prudent de garder un contact visuel. Évidemment, il est facile de deviner maintenant que la conversation était devenue mentale. Extérieurement, ce pouvoir ne semblait pas lui demander une once d'efforts. C'était un peu le cas. Pour une conversation à courte distance aussi basique que celle-ci, il avait besoin de très peu de concentration et très peu d'énergie. Il s'agissait plus d'un jeu facile que d'un défi.

~ Effectivement, je ne me considère pas comme un être humain, car je suis, comme mes élèves, porteur du gène mutant. Si jamais une once de curiosité vous prend, je suis télépathe comme vous pouvez le constater, mais je peux aussi contrôler l'esprit d'une personne à ma guise et lui faire faire tout ce que je veux sans grand effort. Je peux aussi sentir les porteurs du gène grâce à mon esprit. ~

Il prit une autre gorgée de thé, qui était heureusement encore chaud, profitant de ce breuvage qui, contrairement au café, le calmait lentement. Le café activait toutes les cellules de son corps et toutes ses émotions alors que le thé calmait le chaos qu'il y avait en lui. Il n'en buvait pourtant pas souvent. Peut-être se disait-il qu'il méritait de souffrir ainsi après ce qu'il avait fait à ses élèves sous le contrôle d'Apocalypse, puis ce qu'il avait fait à Jean – bien que techniquement, il ne l'avait pas touché.

~ Et vous ? Je ne sens pas le gène X dans votre corps, mais votre énergie est différente de celle des humains... ~

Il sourit. Elle lui avait demandé son don, il lui demandait le sien. Ce devait être un don assez discret puisqu'il n'arrive pas à le sentir à la surface. Il préférait qu'elle réponde plutôt que d'aller fouiller en elle.


[C]
Revenir en haut Aller en bas
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
Helen Magnus

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   Lun 13 Juin 2011, 09:08

Helen sursauta quand la voix se fit entendre dans son esprit. Elle ne tenta pas de fermer son esprit à une éventuelle intrusion, elle avait déjà eu affaire à des télépathes et savait que la résistance était généralement vaine, plus on pensait à ce qu'on voulait cacher et moins on le cachait finalement. Elle n'imagina pas de forteresse dont on ferma la porte et laissa son esprit tel qu'il était. elle se rappelait trop avoir du devenir temporairement folle et mentir à ses amis pour sauver Bertha des télépathes du Sanctuaire, longtemps auparavant. Et elle se rappelait aussi qu'elle avait ressenti leur intrusion, ce qui n'était pas le cas avec Charles Xavier. Donc soit il était bien meilleur qu'eux soit il ne forçait pas son esprit.

"La télépathie, un don assez partagé par les phénomènes, à un niveau plus ou moins profond. Il en est qui vous parlent durant votre sommeil et d'autres qui peuvent lire en vous comme dans un livre. Ce doit être intéressant, quoique j'ai remarqué que les phénomènes ont du mal à le contrôler au début, cela en a rendu un ou deux fous dans....dans le temps."

Dans l'autre monde, dans le monde qu'elle connaissait et maitrisait si bien, dans lequel elle avait une place. Mais ici aussi elle avait une place, il lui fallait juste la créer.


"Moi...C'est différent, je suis née humaine, j'étais une scientifique, une chercheuse, tout comme mon père et 4 amis à moi. Nous avons trouvé le moyen de déclencher une mutation chez nous, nous espérions faire avancer la science....J'ai reçu le don d’immortalité. Enfin....Je suis sensible aux blessures et une balle dans le cœur ou la tête me tuerait à coup sûr....encore que je n'ai pas tenté, mais le temps n'a pas de prise sur moi. J'ai vu passer plusieurs siècles."


Elle sourit tristement en terminant son thé et en posant sa tasse. Elle se rappelait trop bien le prix à payer pour cette immortalité, le prix de sa folie des grandeurs. Non pas qu'elle ai voulu tirer de cela un quelconque pouvoir, mais elle cherchait à connaitre l'essence de la vie, l'essence des phénomènes, comprendre la science au delà de ce que les savants précédents avaient pu comprendre. Pas pour le pouvoir, pour la beauté de la science en elle-même. Elle avait compris trop tard que Nicholas faisait cela pour le pouvoir et John comme James pour elle, que leurs buts n'étaient pas purs, pas plus que le sien, que leur quête n'apporterait pas à l'humanité la paix et la sérénité dont elle avait tant besoin. Elle avait compris tout cela trop tard. Peut être quand Nicholas était devenu fou, ou quand John était devenu l'Eventreur, tristement célèbre, ou peut être plus tard encore, quand la solitude lui avait pesé.


"Votre école, si vous vivez ici elle ne doit pas être loin, peut être...Pourrions-nous songer à un partenariat, nous n'avons pas encore de jeunes phénomènes mais la rumeur de notre existence enfle lentement et les pensionnaires arrivent peu à peu."


Elle le regarda en prenant un autre biscuit, attendant sa réponse.



[C]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   Lun 13 Juin 2011, 09:35

Charles hocha la tête, mais ne trouva pas important de faire remarquer qu'il ne s'agissait pas pour lui, de la télépathie ordinaire. La télépathie reflétait la communication alors que le professeur pouvait parfaitement demander à Helen de faire ce qu'il voulait pour lui. C'était une des raisons pour lesquelles ses ennemis avaient apprit à se munir d'un casque spécialement conçu pour éviter la pénétration mentale. Un casque qui l'empêchait d'entrer dans leur tête et d'y mettre les souvenirs, les suggestions ou les ordres qu'il désirait. La création d'onde de choc mentale lui était aussi possible. Il ne se souvenait pas avoir un jour utilisé ses pouvoirs à mauvais escients, mais il avait toujours été conscient de la puissance de son esprit. Raison pour laquelle il évitait majoritairement de s'en servir. Sauf si bien sûr il en avait besoin ou s'il désirait appeler ses étudiants dans la salle de réunion. Il en avait toujours fait un usage bénin, envoyant ses gens au combat, et restant derrière. D'une certaine façon, son handicap l'empêchait de pouvoir se battre vraiment.

« Effectivement, les pouvoirs de l'esprit ne viennent pas sans désagrément. Certains deviennent fous comme vous le dites, d'autres en meurent et d'autres vieillissent prématurément. »

La perte de ses cheveux était en effet du à son pouvoir. Il continua d'écouter la jeune femme qui lui expliqua alors la situation. La naissance de son propre pouvoir et il dut avouer que ça l'impressionnait. Elle disait avoir vu passé des siècles alors qu'elle semblait si jeune, mais l'immortalité expliquait tout. Un don plutôt élégant, pacifique. Helen avait fait comme faisait les scientifiques voulant tuer les mutants, mais pourtant, elle ne l'avait jamais utilisé à mauvais escient. C'était ce qu'il devinait en la regardant. Alors que des scientifiques profitaient de leur savoir pour démolir et tenter de neutraliser les mutants, cette femme était devenue un Phénomène en tentant de protéger et de comprendre les autres de cette même race. Admirablement intelligente.

« Je suis particulièrement intéressé par ce partenariat. Mon école n'est pas dans le New Jersey, mais reste tout de même sur le territoire américain. Nous sommes installé à New York plus précisément. Présentement, ce sont mes anciens élèves qui s'occupent de la bonne marche de l'établissement, mais à mon retour chez moi, je pourrai sans problème vous contacter pour de plus amples détails. »

Il ne disait pas non à ce genre de partenariat. Après tout, ils avaient les mêmes buts, ils étaient pacifiques et la différence ne leur faisait pas peur, faisant même partit de leur quotidien.

« Je pourrais même, si ce partenariat fait effet, pouvoir m'occuper de vos plus jeunes résidents. Mon école pourrait spécialement leur apprendre à maîtriser leur différence. Je ne peux évidemment rien faire pour les plus dangereux, mais au moins pourrais-je vous enlever une certaine charge de travail en prenant les brebis égarées sous mon aile. »

Il s'agissait de son boulot. Il n'avait fait que ça de sa vie. Depuis qu'il avait prit un chemin différent de celui d'Érik, sa vie s'était résumée à enseigner à de jeunes mutants, sans jamais réellement penser à lui. Il pensait aux dangers, il pensait à leur contrôle, il s'inquiétait quand ils allaient mal, il tentait de les rassurer quand il le pouvait, il les protégeait au moins de ses aptitudes, mais la seule action égoïste qu'il se permettait était, toujours et à chaque fois, d'essayer de raisonner Magneto et de l'amener de son côté. Ce qui ma foi n'était pas simple, ni de tout repos.

Il finit son biscuit et sa tasse de thé.



[C]
Revenir en haut Aller en bas
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
Helen Magnus

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   Lun 13 Juin 2011, 10:06

Helen écouta attentivement avec un sourire, le Sanctuaire se recréait un réseau d'amis et de connections, c'était un bon début, il faudrait qu'elle raconte tout cela à James, il serait sans nul doute intéressé, quoique plus méfiant qu'elle sans doute. Charles Xavier s'occupait manifestement uniquement des mutants, elle ignorait ce qu'il en était des lycanthropes à ses yeux, mais au final peu importait, elle n'avait pas besoin de tout connaitre, pas encore, elle avait décidé de lui faire confiance, au moins un peu, pour l'instant.

"Parfait, je suis heureuse de trouver quelqu'un qui a un but assez semblable au mien et une institution ressemblant au Sanctuaire, il est si difficile de faire cohabiter les humains et les phénomènes sans qu'ils ne s'entretuent. Les humains ont peur de tout ce qui est différent, ils ne parviennent pas à assimiler l'existence des phénomènes en dehors des livres et des écrans de cinéma. Pourtant les producteurs de films travaillent le plus souvent avec des phénomènes, ce qui explique le réalisme de leurs effets spéciaux.


Elle haussa les épaules, les humains aimaient le folklore mais ne supportaient pas l'ide que cela put être réel. Les fées étaient si gentilles dans leurs films mais ils e pouvaient tolérer qu'elles existent. Etait-ce un fond de culpabilité parce qu'ils détruisaient leur planète ou une fierté mal placée en voulant plus que tout être en haut de la chaine alimentaire terrestre ? Elle l'ignorait, la deuxième solution lui semblant malgré tout plus probable. Elle avait même entendu parler d'un groupe nommé "extinctionnistes" qui détruisaient les espèces n'étant pas utiles à l'être humain. Des fous à n'en pas douter. [Tiré du livre Artemis Fowl Tome 6]

"Je ne vais pas vous retenir trop longtemps Monsieur Xavier, à moins que vous ne désiriez visiter le Sanctuaire ?"


Il n'y avait pas encore grand chose à visiter les travaux pour faire de ce château un Sanctuaire digne de ce nom n'étaient pas commencés depuis longtemps mais tout de même, cela prenait forme. Les sous-soles et autres catacombes étaient devenues des cellules, l'étage supérieur était transformé en un gigantesque loft dont une large partie du toit manquait pour permettre aux phénomènes volants d'y entrer. Le pont était amovible en cas de souci et de l'autre coté, loin du continent, protégé par le château d'une part et des falaises d'autre part se trouvait un immense parc dans lequel les phénomènes pouvaient aller et venir. Enfin sous le pont une structure de verre reliée au château permettait d'approcher Kali ou d'éventuelles Sirènes. Il restait encore à sécuriser tout cela, mettre en place le brouillage qui empêchait John de se téléporter, même s'il était mort, dans ce monde cela semblait avoir moins d'importance. Il restait encore des caméras à installer et il fallait renforcer les cellules afin qu'elles puissent accueillir toutes sortes de phénomènes. Par ailleurs les chambres actuelles étaient des pièces classiques, certaines devraient être modifiées pour s'adapter aux besoins des pensionnaires. La chambre de Maya, par exemple, était ignifugée. Bref les travaux n'étaient pas finis mais grâce à l'argent d'Helen et à l'intelligence de James ils avançaient très vite.




[C]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   Lun 13 Juin 2011, 10:18

Elle avait le don particulier de comprendre rapidement ce qu'il fallait. Elle avait bon cœur et malgré qu'elle lui eusse sembler au premier abord plus austère que lui-même, il savait désormais que cette femme était digne de sa confiance. Que s'il lui venait à l'idée de lui confier un de ses jeunes, il serait très certainement en sécurité avec elle. C'était l'information la plus importante qu'il lui fallait. Soudainement, il allait un peu mieux. Comme si de l'espoir avait émergé de ce brouillard négatif. Une bonne chose. Une petite lueur ce n'était rien, mais tout en même temps. Capable d'illuminer de sentier. Il la regarda un moment.

« J'ai effectivement quelques autres affaires en cours. »

Même si en fait, le plus important avait été de venir ici et de parler à la jeune femme s'occupant des lieux. Le reste pouvait attendre – même si techniquement, ça ne pouvait pas attendre – alors la proposition d'Helen Magnus le tenta soudainement. Après tout, il valait mieux prendre ses repères s'il fallait un jour qu'il y revienne en tant que représentant officiel de son école. Ce partenariat ne pouvait que profiter aux jeunes mutants qui peut-être pourraient venir apprendre avec des gens différents des professeurs qu'ils connaissaient déjà. Des leçons en plus de pouvaient pas faire mal.

« Si cela ne dérange pas bien sûr, je serais plus qu'enchanté de visiter votre Sanctuaire. »

Il était sincère. Il voulait voir l'intérieur de ses murs. Il se demandait où vivait la petite qui leur avait servit le thé et les biscuits. Comment vivaient les autres résidents ? Y avait-il des chambres pour les moins dangereux et des cellules pour les plus dangereux ? Comment avait-il agencé toutes les complications qu'une telle entreprise pouvait apporter. Il la savait intelligente pour se débrouiller sans doute très bien toute seule, mais il aimerait tout de même voir le résultat de cette réflexion. Tout simplement pour peut-être pouvoir s'en inspirer un jour ou même en inspirer ses élèves si la situation l'exigeait.


[C]
Revenir en haut Aller en bas
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
Helen Magnus

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   Lun 13 Juin 2011, 10:45

Helen se leva et lui montra la pièce où ils étaient, le salon était richement décoré de lourdes tentures, ne possédait qu'une fenêtre par laquelle la lumière entrait trop chichement. D'ailleurs il y avait nombre de lampes de formes et de tailles variées dans la pièce ce qui devait permettre de la rendre bien plus lumineuse qu'elle ne l'était actuellement. Le lustre au plafond était placé assez haut et devait illuminer la pièce quand il était allumé. Au sol des tapis précieux cachaient un carrelage fort beau mais trop froid et les coussins, fauteuils et canapés finissaient de donner l'impression d'un cocon précieux et confortable. La table basse sur laquelle était posé le plateau de thé était en bois de rose, le plateau lui-même semblait en loupe de cade, ce qui vu sa taille était étonnant. Quant au service à thé il était en fine porcelaine anglaise. L'ensemble donnait un ton chaleureux et accueillant à la pièce, on s'y sentait toutefois quelque peu à l'étroit ou étouffé pour peu que l'on soit claustrophobe. L'unique fenêtre, bien que grande, donnait en effet sur une large "tendue d'eau ce qui ne rassurait pas finalement.

"Le salon pour les invités, il donne sur une officine où Maya prépare le thé et les gâteaux, mais ce n'est pas la vraie cuisine du château. La seule fenêtre donne sur la mer, nous avons muré celle qui donnait sur le parc où nos pensionnaires peuvent se promener librement."


Elle le précéda et retourna dans le grand Hall. Richement décoré de tentures il était lui ausis dominé par un large lustre qui prenait en fait toute la longueur de la pièce. L'escalier qui faisait face à la porte d'entrée attirait immédiatement l’œil, ses moulures étaient anciennes mais parfaitement restaurées ou entretenues et on s'attendait à voir une jeune femme en crinoline en descendre lentement pour aller au bal. LEs portes présentes étaient dissimulées derrière les tentures qui ornaient les murs et les éléments modernes habilement camouflés. L'ascenseur n'était donc pas un de ces ascenseurs modernes en verre et métal mais bien, en apparence du moins, un ascenseur à l'ancienne avec une porte en bois précieux ouvragé, il se fondait totalement dans le décor.


"Ici le grand Hall, centre du château, les pensionnaires n'y vont que rarement, tout comme le salon, simplement parce que c'est là qu'ils ont le plus de chance de croiser un invité.Or nous ne clamons pas nos intentions trop fort, par souci de sécurité."

Elle montra une porte à coté de celle qui mène au salon

"Par ici vous avez la cuisine, elle est aménagée comme celle d'un restaurant, cela nous permet d'être autonome pour la nourriture et puis nous avons un excellent chef. Je ne vous fais pas visiter, il y a des escaliers et il y a plus intéressant sans doute."


Elle sourit en se tournant vers le grand escalier central


"Il mène aux étages et au toit qui sert de terrasse aussi, on y a une vue magnifique sur la ville et la mer. Et pour lui il y a un ascenseur."


Elle y précéda le professeur et appuya sur un bouton puis l'engin se mit à bouger, il était neuf et efficace ils furent rapidement devant un long corridor décoré de couleurs vives.Ici pas de tentures et le coté baroque du château était mis en valeur par des objets plus modernes. Quelques meubles bas permettaient aux résidents de se déchausser avant de pénétrer dans leur chambre et le couloir carrelé semblait anachronique après le grand hall aux couleurs sombres. Ici le rouge le disputait au jaune dans une harmonie de couleurs chaudes et variées.


"Ici vous avez les chambres des pensionnaires. Nous n'en avons pas encore beaucoup, elles sont classiques pour la plupart et nous les adaptons aux besoins de ceux qui viennent nous rejoindre. Les trois premières sont occupées je vous demanderais de ne pas y entrer mais ensuite si vous voulez en visiter une pour vous rendre compte n’hésitez pas. Elles sont encore vides."


Il y avait la chambre de Maya, bien sur, et celle du cuisinier avec qui la jeune fille s'entendait de mieux en mieux. Lui était un lycanthrope, comme Henry, et comme Henry il le vivait assez mal et avait tendance à demander à Helen un moyen d'enrayer ses transformations. Pour l'instant elle avait une potion qui les calmait et lui permettait de garder une apparence humaine à la pleine lune mais elle l'encourageait à découvrir cela en lui et à l'accepter, sans grand succès pour l'instant. Et enfin la chambre de l'agent de sécurité qui avait développé des capacités semblables à celles du chat, il voyait de nuit et était capable de jouer avec son corps comme un félin pour entrer par une ouverture trop petite pour d'autres personnes.


"Si vous avez des questions n'hésitez pas.



[C]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   Lun 13 Juin 2011, 10:57

Comme un bon élève, Xavier se laissa entraîner à travers les différents corridors, manoeuvrant sa chaise roulante sans aucune difficulté, suivant Helen de près, sans se laisser distancer. Il avait appris, avec le temps, qu'un peu de vitesse ne nuirait pas à son appareil. Certes, dans les premières années où il en avait eu une, la technologie n'était pas suffisante, mais maintenant, tout était mécanisé et électrique, ce qui lui permettait de se déplacer à une vitesse acceptable. Vitesse qu'il réglait habituellement à la vitesse de pas de ses interlocuteurs.

Cette place lui faisait beaucoup penser à l'Institut. De par ses chambres, ses cuisines. Il y avait même sans doute un sous-sol dans cet établissement qui leur permettait de faire des choses plus sérieuses. Des endroits secrets et fermés au public probablement aussi. Il y avait de ce genre de choses à l'Institut, il y en avait toujours eu et en aurait probablement toujours. Ils ne pouvaient pas se permettre de cacher les choses les plus importantes dans les premiers étages, pour la simple et bonne raison que si l'endroit venait à être envahit par des anti-mutants, leurs secrets les plus importants ne devaient pas être trouver. Un jour même son Institut avait exploser. Les dégâts avaient été catastrophiques, mais une partie des sous-sols avaient survécut avec bien entendu des pièces importantes.

Il visita bien l'une des chambres vides qu'elle lui indiqua et en ressortit par la suite, le regard errant encore un moment autour de lui. Il s'agissait d'un endroit où il était sûrement bien de vivre, un peu comme sa propre maison. Il n'avait pas de doutes sur le confort des Phénomènes qui y étaient venu de leur plein gré. Après tout, qui dirait non à une vie de loin plus luxueuse que de vivre dans les rues, pourchassés par des gens qui ne comprenaient pas leur beauté.


« Vos résidents ont-ils accès a tout les étages ou bien y a-t-il des endroits où vous préférez qu'ils ne se rendent pas ? »

Il avait sentit, en revenant vers Helen, l'énergie de la jeune femme. Non pas de sa totale présence, mais plutôt du fait qu'elle allait souvent dans cette salle. Il devina rapidement qu'il s'agissait sûrement de sa chambre. Il regarda la porte un moment avant de tourner à nouveau son attention vers son guide.


[C]
Revenir en haut Aller en bas
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
Helen Magnus

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   Sam 18 Juin 2011, 22:16

Les résidents sont totalement libres.

dit Helen tout en remontant dans l'ascenseur avant de l'actionner pour monter à l'étage supérieur. Pendant que l'engin se déplaçait sans à-coups et en silence elle continua


"La seule pièce qui leur est interdite est mon laboratoire, et...la cuisine, le Chef aime travailler tranquillement, mais à part cela ils peuvent circuler librement dans tout le château. Ils ont accès à l’étage des cellules mais n'ont pas les codes et clés pour les ouvrir bien sur. Ils sont prévenus des risques et préfèrent généralement éviter le Hall et le salon où des visiteurs pourraient les apercevoir. D'ailleurs il y a un autre ascenseur plus loin qui est bien plus discret que celui là. Si certains ont, comme vous ou moi un don difficile à déceler à l'oeil nu d'autre sont visiblement différents des humains et leur aspect leur a valu un certain ostracisme auquel ils ont fini par s'attacher. Je compte bien lutter contre cela, Maya fait des progrès là dessus même si son apparence était à l'origine humaine ses blessures ont laissé des cicatrices qu'elle a du mal à accepter....tout comme son don d'ailleurs. Mais nous y travaillons ensemble."


Comme Will et ses talents de psychologue lui manquaient.Mais elle devait oeuvrer sans lui désormais, bientôt elle trouverait d'autres personne à qui elle pourrait accorder al même confiance, des gens à qui elle pourrait apprendre à travailler dans le Sanctuaire. Mais pour l'instant elle avançait seule ou presque, James était là et ne demandait qu'à être à ses cotés mais elle l'écartait inconsciemment, sans le vouloir réellement, sans s'en rendre compte réellement.

L'ascenseur s'arrêta sur le deuxième étage. Là aussi un long couloir mais carrelé de blanc. Les portes étaient colorées de façon différentes dont deux seulement portaient une serrure.

"La première porte, blanche, c'est l'infirmerie, pour les blessures, il arrive que nos pensionnaires gèrent mal leurs dons et se blessent ou blessent les autres. Malheureusement je suis actuellement le seul médecin, j'espère en trouver un autre, au cas où."

Elle avança et ouvrit la porte montrant une pièce immaculée dont les hautes fenêtres laissaient entrer une abondante lumière. Le matériel en inox était manifestement neuf et la pièce semblait équipée comme le meilleur bloc opératoire d'un hôpital de qualité. Au loin on pouvait même apercevoir une IRM.


"Nous sommes bien équipés, nous ne pouvons aller à l'hopital nous devons donc avoir tout le nécessaire ici."


Elle referma la porte et avança vers une autre porte, bleue celle-là

"Ici vous avez une salle encore vide. J'espérais en faire une salle de jeu, si un jour des enfants venaient à se réfugier dans le Sanctuaire.


Dans le temps il y en avait, peu certes, mais il y en avait, et cette salle était toujours animée de leurs cris et de leurs rires.


"La porte rose ici c'est une bibliothèque et un grand salon, c'est l'endroit où les résidents viennent se reposer après leur journée de travail. La plupart travaillent ici mais ce n'est pas une obligation. Ils ont souvent à coeur de se rendre utile et nous avons toujours besoin de mains."


Elle se rendit compte qu'elle parlait comme si les résidents affluaient ou visitaient ce lieu depuis des siècles, comme si elle était encore dans son monde, elle sourit à cette idée et continua d'avancer après avoir ouvert al porte pour montrer une pièce largement éclairée dont les murs étaient intégralement recouverts de biliothèques remplies de livres divers.


"La porte rouge c'est la pièce pour la télé, il y a aussi quelques jeux de fléchettes et un billard, c'est également un endroit de détente et de repos pour nos pensionnaires."


Au fond du couloir une porte gris claire était fermée par une serrure complexe combinant un code secret, une empreinte digitale et ce qui semblait être un scanner rétinien.


"Ici vous avez mon laboratoire."

Elle ne lui proposa pas de lui faire visiter et retourna vers l'ascenseur en précisant :

"Si vous avez des questions ?"


[C]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   Dim 19 Juin 2011, 08:36

Spoiler:
 

La visite continua. Il la suivait sans aucun problème, écoutant, examinant, réfléchissant. Cet endroit était accueillant, cette femme semblait tout faire pour. Elle lui expliquait des choses sur ses pensionnaires, sur les Phénomènes, leurs habitudes, leurs craintes. Elle lui parla de Maya, cette femme qu'il avait croisé un peu plus tôt et qui lui avait fait pensé à ses propres enfants – ses X-men – pas simplement par son pouvoir, mais aussi par cette espèce de honte ou de crainte qu'il avait ressentit en elle. Même s'il avait toujours été facile pour lui-même de se promener parmi les humains – comme l'avait pointé Helen, son apparence était parfaitement normale malgré son pouvoir – certains mutants, certains Phénomènes n'avaient pas cette chance et ne l'auraient probablement jamais. Le Professeur avait été capable de construire quelque chose afin de faciliter la tâche à Kurt, aurait peu faire la même chose à Hank, mais ce dernier avait refusé. Il dépendait peut-être de la personne si elle décidait de se montrer ou non.

« La réaction de votre jeune Maya est malheureusement une réaction fort répandue chez les gens différents des autres. J'espère pour elle qu'elle pourra surmonter cela et profiter de la vie s'offrant à elle, cette deuxième chance que vous offrez à vos résidents. »

Il était facile de voir qu'il avait une admiration sincère pour Helen Magnus. Il finit par secouer la tête.

« Je dois dire que vous avez été parfaitement claire. Je ne veux pas abuser de votre temps plus longtemps. »

Il aimait bien le Sanctuaire – qui portait bien son nom. Il aurait très bien pu se proposer pour l'aider en quoi que ce soit, mais il était quasiment certain que la jeune femme refuserait et même si elle acceptait, il avait peur de ne pas être prêt à reprendre un poste dans une quelconque organisation. Même si c'était pour faire le bien. Pour le moment, il tentait simplement de faire le rangement dans son esprit et d'allumer la lumière dans certains coins sombres de son âme. Ce ne serait pas la chose la plus simplement, mais il avait confiance en ses capacités.

« Si jamais vous avez besoin de quoi que ce soit, que ce soit un peu de subvention, d'aide ou de soutien, je tiens à vous assurer que vous pourrez m'appeler. Je tiens à un monde meilleur pour les gens comme nous et votre projet est le commencement d'un tel achèvement. »

Il reposa ses mains sur les bras de sa chaise, près à l'actionner de nouveau.

« Ce fut un plaisir de vous rencontrer Dr. Magnus. En espérant que ceci ne sera pas notre dernière rencontre. »

Il se dirigea lui-même vers la sortie. Il n'allait pas déranger plus longtemps, comme il l'avait dit. Une fois à l'extérieur, il s'arrêta entre la porte du bâtiment et la porte de protection. Il se tourna un moment vers le Sanctuaire, puis ferma les yeux, se concentrant sur Helen.

~ Je sais que cela est loin d'être de mes affaires, mais l'indication de cet endroit me fut donné par l'esprit d'un homme qui semble vous attendre. Je fais simplement que passer le message inconscient de ses pensées. Je crois que vous comprenez de qui je parle. Passez une bonne soirée Docteure. ~

Il fut heureux de voir que son chauffeur attendait toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Helen Magnus
Je veux vivre un conte de fées
Helen Magnus

Nombre de messages : 132
Localisation : Appartement 804
Date d'inscription : 09/01/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: 780 $
Réputation:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   Lun 27 Juin 2011, 13:03

« La réaction de votre jeune Maya est malheureusement une réaction fort répandue chez les gens différents des autres. J'espère pour elle qu'elle pourra surmonter cela et profiter de la vie s'offrant à elle, cette deuxième chance que vous offrez à vos résidents. »

Helen eut un léger sourire, Maya avait déjà fait tant de progrès, mais tout était encore à faire elle en était consciente. C'est en voyant ses pensionnaires évoluer qu'elle s'était sentie utile toutes ces années, elle savait que ce qu'elle faisait importait, comptait, faisait avancer les choses, pas forcément à une grande échelle au début, ça ne faisait pas tourner le monde plus rond, mais à l'échelle d'une personne cela changeait tout et parfois c'était suffisant. A vouloir changer le monde en en oublie qu'il est composé d'humains qui ont besoin de nous, Helen tentait de ne jamais l'oublier, elle œuvrait au cas par cas en réfléchissant soigneusement aux implications de ce qu'elle faisait.


"Merci Monsieur Xavier, j'ai été moi aussi ravie de vous rencontrer et je saurais me rappeler de votre proposition si le besoin s'en fait sentir."


Elle le raccompagna à la porte, le temps s'était apaisé, temporairement, nul doute que dans al soirée l'orage gronderait et déverserait des flots indomptés une grande partie de la nuit. Helen sourit à ce ciel sombre annonciateur de la pluie, un peu de fraicheur ne ferait pas de mal et puis elle aimait l'odeur de la terre mouillée après la pluie, c'était une odeur particulière que les années et la pollution n'avaient pas su altérer et qui lui rappelait son enfance pourtant lointaine.

Lorsque les pensées du Professeur atteignirent son esprit elle sourit doucement, culpabilisant plus encore et le remercia de s'en être inquiété. Oui, elle voyait de qui il parlait, elle devait aller voir James, lui parler de cet institut à New York et des projets à réaliser pour l'institut. Tant de choses à faire et si peu de temps. Elle soupira et rentra pour prendre une veste et les clés de la voiture avant de s'éloigner, fermant derrière elle la porte du Sanctuaire, son refuge, pour elle autant que pour les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Découverte du Sanctuaire - Helen Magnus [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» Une étrange découverte
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
109, rue du Septième Art :: L'immeuble et ses environs :: 
Les environs du 109 : travail
 :: Le Sanctuaire
-
Sauter vers: