AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petit tour au centre commercial

Aller en bas 
AuteurMessage
EVE
Cours, Forrest!
EVE

Nombre de messages : 2307
Age : 37
Localisation : Appartement 301
Humeur : ^_^
Date d'inscription : 20/02/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: -175 $
Réputation:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Petit tour au centre commercial   Jeu 20 Oct 2011, 09:06

Le centre commercial était un lieu plein de monde à cette heure-ci de la journée. Quelle idée de venir à ce moment-là ! EVE n'avait pas du tout prévu que cela serait bondé, et elle émit un petit son électronique qui exprimait clairement son agacement, obligée une fois de plus de supporter les regards curieux qui étaient fixés sur elle. Slalomant entre les humains, le robot blanc aux yeux bleus se concentra sur son objectif, s’efforçant par la même occasion d'ignorer qu'on l'observait, et elle était déterminée à trouver ce qu'elle était venue chercher. Elle plana bientôt dans le rayon botanique et son regard bleu tomba sur une jolie plante en pot qui était exposée avec diverses autres végétations.

Oooh ! Fit-elle aussitôt avec un doux bourdonnement au ton émerveillé.

Elle la contempla un petit moment avec un air fasciné puis elle l'attrapa sans hésiter, ses grands yeux bleus affichant un air ravi, avant de reprendre son chemin parmi les rayons du grand magasin. Elle lévitait doucement, observant les différents produits sur les étagères, zigzaguant entre les caddies et les humains qui étaient sur sa route. Elle arriva quelques instants plus tard à l'endroit qu'elle recherchait. Le rayon des affaires scolaires. Des enfants se trouvaient déjà sur place et ils ouvrirent de grands yeux surpris en la voyant arriver.


Maman ! Maman ! Regarde ! Un robot ! J'en veux un ! Fit un petit garçon à sa mère.

Moi aussi ! Moi aussi ! S'exclama un fillette qui semblait être la petite soeur du premier gamin.

Je ne crois pas qu'il soit à vendre les enfants... Répondit la mère avec un regard craintif posé sur EVE.

EVE, blasée, ne fit même pas attention à eux, préférant se focaliser sur ce qu'elle était venue chercher dans le rayon. Elle attrapa plusieurs paquets de feuilles blanches, des feutres pour tableau blanc ainsi que des stylos de toutes les couleurs. Voilà ce qui ferait l'affaire pour continuer les cours qu'elle donnait à l'Université. Elle ne traîna pas davantage dans le rayon et elle disparut en un coup de vent pour se diriger vers les caisses du magasin.


Heu... Vous avez la carte de fidélité ? Demanda la caissière d'une toute petite voix, visiblement intimidée par le robot qui se trouvait devant sa caisse.

EVE fit "non" de la tête tout en déposant ses articles sur le tapis roulant et elle attendit ensuite avec patience que l'humaine scanne les produits. Elle paya peu après en liquide, argent qu'elle avait obtenu en jouant les professeurs de technologie, et elle se dirigea vers la sortie du centre commercial. Quand soudain une ombre se dressa devant elle, ce qui la fit aussitôt freiner brusquement, manquant de renverser les affaires qu'elle tenait dans ses bras, et elle leva ses grands yeux bleus pour identifier ce qui lui avait barré le passage. Elle vit alors que c'était un humain et qu'il n'avait pas du tout l'air d'être commode. Oh oh... Qu'est-ce qu'on lui voulait encore ?

_________________


Un peu de musique dans ce monde de brutes...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/EVEProbeOne
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petit tour au centre commercial   Dim 23 Oct 2011, 15:28

Kurgan avait terminé tout les dvd qu'il avait emprunté, et quand je dis emprunté, ça ne veut pas dire louer à la boutique de dvd du coin, non, pas du tout, ça serait trop simple et banal pour lui ! Non ça veut dire " arrachage " de dvd des mains d'un client qui en empruntait réellement. Moyen économique et beaucoup plus simple pour s'en procurer, selon l'Immortel bien sûr. Ce qui était génial et regrettable en même temps dans cette technique, c'est qu'il pouvait tomber sur n'importe quel genre de dvd. Une fois, il n'avait vraiment pas eu de chance, car il était tombé sur " Barbie, princesse des fées " ...
Autant vous dire, qu'il avait vite fait de rapporter le dvd ; en le lançant comme un shuriken ; sur les gens qui l'avaient empruntés : un couple et leur petite *$£@µ¤ de gamine. Bref, il avait donc épuisé son stock de dvd volés, les avaient donc tous brûlés et jetés ; étonnant mais ce cher Victor Kruger aime le recyclage, à sa manière ; et il devait donc faire le plein. Mais cette fois ci, il n'allait pas les voler, il aller voir s'il pouvait réussir à en acheter, ou bien à en chaparder dans un centre commercial. Mais ce n'était pas la seule chose qu'il devait acheter ou " prendre " , il n'avait plus de télévision. En effet celle ci avait diffusé un surplus de publicités et surtout les " Feux de l'amour ", Kurgan en voyant ça, n'avait pas put s'empêcher de dégueuler sur sa télé, de la trancher en partie avec son épée, puis de la balancer par la fenêtre, en toute normalité et simplicité évidemment ! Il avait cependant trouvé dommage que la télé n'écrase pas quelqu'un dehors, un landau ou une petite vieille par exemple, ça aurait fait un joli festival de couleurs rouges et une belle petite purée ! Il en profiterait certainement pour voir si d'autres choses l'intéressait dans le centre commercial. Il arriverait bien à faire des tas de choses dans un endroit rempli d'autant de couillons et de pigeons !

Il se prépara alors ; non il ne se fit pas une beauté ; et s'habilla en noir de la tête au pied, comme d'hab quoi. A chaque fois qu'il sortait dehors, il prenait son épée chérie et cette fois ci, il lui dit même, en la mettant derrière son dos dans son fourreau : - C'est parti ma coquine, on va s'éclater dehors ! Qui a dit que Victor Kruger était saint d'esprit ? Pour lui, parler à son épée, c'était une chose normale depuis bien longtemps ! Il descendit alors tout en bas du 109, jusqu'à la porte d'entrée, mais quand il voulut sortir, la porte resta bloquée...
Sans plus attendre, il lui donna un énorme coup de pied dedans, et la porte s'ouvrit enfin. Kurgan sorti dehors et remarqua que c'était un vieux clodo puant qui avait bloqué la porte en s'asseyant devant l'entrée, ce dernier était à présent dans les poubelles, parce qu'il y avait été projeté à cause du coup de pied de l'Immortel psychopathe dans la porte d'entrée. Le pauvre clochard peinait à se relever, il réussit enfin à peu près à se redresser mais c'était sans compter sur Kurgan. Victor prit la bouteille de bière du clochard et lui lança en pleine tête, comme ça, pour rigoler. Une fois cela fait, Mister Kruger repartit comme si rien ne c'était passé. Dans la rue, il ne passait jamais inaperçu avec sa taille, son allure, son épée mais aussi et surtout avec sa tronche de mort vivant, et d'ailleurs c'était le cas de le dire ! La plupart des gens s'écartaient de son chemin par peur. Cependant une nuit, pendant que ce " sympathique " Immortel Russe se baladait négligemment sur les bords du fleuve, une bande d'environ une dizaine de jeunes délinquants avaient eu l'audace de s'attaquer à lui. Inutile de vous dire, que ce n'était pas la meilleure idée qui avait traversé leur petit cerveau, et ils se sont fait mettre K.O très vite et sans que Kurgan n'est à utilisé son épée. Il n'allait tout de même pas utiliser son épée pour des jeunes merdeux pareils ! Dans sa " générosité sans égal " il leur avait laissé la vie, et c'était contenté de les jeter dans le fleuve. Allaient-ils se réveiller à temps pour qu'ils survivent à la noyade ? Kurgan s'en fichait royalement, quelques jeunes bouseux en moins, ça ne pouvait faire de mal à personne ! Pour la première fois de sa vie, Victor avait senti qu'il avait rendu un service à la Nation, et qu'il méritait même une médaille, voir plus !

Il fit encore plus sensation en entrant dans le centre commercial avec tout les gens qu'il y avait à l'intérieur. Il grogna deux, trois fois sur des gens, par jeu mais aussi parce que tout ces crétins étonnés, commençaient à l'agacer. Ce fut alors comme un rayonnement, un enchantement, lorsqu'il vit non loin de lui un nouveau genre de mini bar volant tout blanc, et le must, c'était qu'il avait même une tête et des yeux ! C'était trop fun ! Il devait être rempli de bières et d'alcool gratos ! Alléluia ! C'est parti pour la picole à volonté ! Kurgan s'approcha alors de l'espèce de mini bar flottant, c'était à n'en pas douter de la très belle technologie, mais il ne c'était pas approché pour l'admirer, mais pour voir par où il y aurait une ouverture qui désignerait l'endroit qui renfermait les boissons alcoolisées. Il tourna autour de l'engin pour voir une quelconque porte ou ouverture, mais il n'y avait rien ! Kruger soupira et émit un petit - boarf ! pour signifier son mécontentement, puis se désintéressa totalement du truc blanc. Il se précipita dans le premier grand hypermarché qu'il vit, parce qu'il avait envie de commencer par la bouffe et la boisson, et puis de toute manière, il trouverait aussi des télés là, très certainement. Il y avait beaucoup de monde à l'intérieur, parfait ! Cela serait d'autant plus agréable pour s'amuser un max ! Par contre il n'y avait plus de caddie disponible, le dernier ayant été pris à l'instant par un homme, ce que n'apprécia pas du tout Kruger. Il poussa donc l'homme et lui chipa son caddie, l'homme ne protesta pas quand il vit la masse de muscles qui l'avait éjecté. Kurgan se permit de lui dire : - Merci mon chou, j'en prendrais soin ! En lui faisant un " beau " sourire bien glauque au passage. D'abord direction le rayon télé, pour prendre une télé écran plat, la meilleure et la plus chère, bien sûre ! Dans les allées de l'hypermarché, on pouvait voir un énorme gars avec une épée dans le dos, qui fonçait tel un gamin avec son caddie, qui s'amusait à faire la course, quitte à bousculer tout le monde. Une fois au rayon qui l'intéressait, il prit une télé écran plat dans son emballage et la mit à plat au fond de son caddie. Au moins ces machins là, ça ne prenait pas de place ! Il pourrait remplir son caddie d'autres choses diverses. Ces choses furent tout d'abord une vingtaine de dvd de films d'horreurs et de films X ; apparemment, il y avait tout une section adulte réservée aux films " coquins " ; bah oui, on parle de Kurgan là, je vous signale ! Psychopathe et pervers un jour, psycho pervers toujours. Puis une fois le fond de son caddie rempli cinématographiquement " correctement ", c'était parti pour ses repas traditionnels : viande et charcuterie diverses, et alcool très fort. Kurgan ne mangeait jamais de yaourts ou de salades, ou même de fruits ou de légumes, c'était de la nourriture de gonzesse selon lui. Mais il lui arrivait de faire quelques exceptions pour des produits bien spécifiques, comme par exemple, des piments. Ce qui lui permettait de s'amuser en se cramant le système digestif, en ingurgitant par paquet plusieurs piments en même temps. Il faisait la même chose avec la moutarde et toutes sortes de produits très épicés, quitte à les prendre tous à la fois. Il appelait ça ses " orgies arrache gueule " , en toute sobriété comme vous pouvez le constater. Victor Kruger remplit donc joyeusement son caddie de charcuterie et de diverses nourriture toutes aussi plus néfastes pour la santé, les unes que les autres. Après avoir généreusement presque bien rempli son caddie de bouffe infâme, il lui restait encore de la place pour l'alcool. C'était donc reparti pour une séance de karting caddie dans les allées, mais cette fois en plus, en faisant tomber plein de trucs de son chariot. Il farfouilla alors le rayon alcool, et n'arrivait pas à se décider, et quand il n'avait pas envie de prendre telle ou telle bouteille, il ne la remettait pas à sa place, mais dans le panier ou le caddie de quelqu'un d'autre, pour faire chier bien sûr. Une fois tout cela fait, il alla au rayon sport, pour s'amuser avec des ballons de basket et de foot, il tapait et lançait devant lui plusieurs ballons, pour s'amuser et pour faire du bruit surtout. Il s'amusait comme un petit fou, ou plutôt comme un demeuré mais ça, je vous conseille de ne pas lui dire.

[H]
Revenir en haut Aller en bas
EVE
Cours, Forrest!
EVE

Nombre de messages : 2307
Age : 37
Localisation : Appartement 301
Humeur : ^_^
Date d'inscription : 20/02/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: -175 $
Réputation:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petit tour au centre commercial   Lun 24 Oct 2011, 10:18

EVE observa l'humain qui s'était placé devant elle et elle le détailla rapidement de la tête aux pieds. C'était un homme d'une grande taille, au visage sinistre, habillé tout en noir et qui portait une épée derrière son dos, attachée à un fourreau. Une épée ? Depuis quand les humains se baladaient-ils avec une arme blanche ? Elle ne put cependant se poser d'autres questions qu'elle vit l'humain, après qu'il l'ai observée un petit instant, tournant autour d'elle comme s'il cherchait quelque chose, ce que c'était elle l'ignorait, soupirer et dire "Boarf !" avec un air mécontent, pourquoi elle l'ignorait encore, avant de se désintéresser totalement d'elle pour entrer dans le magasin.

Huh ? Fit EVE, interloquée et en suivant l'étrange humain de son regard bleu.

Qu'est-ce que cela voulait dire ? C'était bien la première fois qu'un humain se comportait ainsi face à elle et elle cligna plusieurs fois ses grands yeux bleus, abasourdie, avant de secouer la tête pour reprendre contenance. Qui était donc cet humain bizarre et pourquoi portait-il une épée ? Son esprit assailli par de nombreuses questions, elle ne put résister à sa curiosité et, après avoir déposé les affaires qu'elle avait acheté quelques minutes plus tôt dans un endroit en hauteur où elle était certaine que les humains ne viendraient pas lui prendre, elle plana doucement à la suite de ce mystérieux humain tout de noir vêtu.

Ce qu'elle vit ensuite la choqua grandement. Elle vit l'humain voler un caddie à un autre humain et faire des choses vraiment insensées avec. Il bousculait tout le monde avec le chariot ! Elle le suivit à quelques mètres de distance, ses grands yeux bleus arrondis de stupeur, et se demandant sincèrement si cet humain n'était pas sorti de l'asile. Elle le vit prendre une télé à écran plat, une vingtaine de DVD au caractère douteux, de la nourriture (principalement de la viande, de la charcuterie et d'autres aliments néfastes pour la santé) ainsi que plusieurs bouteilles d'alcool. Cet humain n'était vraiment pas net, c'était clair. Pourquoi personne ne réagissait ? Elle regarda autour d'elle et elle vit alors que tout les autres humains avait peur de cet homme. Elle comprenait bien entendu, cet humain semblait belliqueux avec son épée et il était logique que personne n'osait aller l'arrêter.

Le voyant se diriger vers le rayon sport où il se mit à s'amuser avec des ballons de basket, EVE décida alors d'intervenir, elle n'avait pas peur de lui et de son épée. Elle ne pouvait pas rester sans rien faire devant cela, non qu'elle veuille jouer au gendarme, ce n'était pas son rôle, mais elle se devait de protéger les humains, cet individu en noir était dangereux et il fallait qu'il soit stoppé à tout prix. Elle plana pour se placer devant lui et elle attrapa vivement le dernier ballon au vol. Ses grands yeux bleus brillaient d'une lueur déterminée et elle émit avec un bourdonnement électronique au ton doux mais catégorique :


Halte.

Intérieurement, tout au fond d'elle, le robot blanc aux yeux bleus eut soudainement le souvenir de ses "aventures" à bord de l'Axiom, où les robots stewards avaient tenté de la stopper avec des "Halte !" alors qu'elle fonçait en direction de l'holodétecteur avec WALL•E et la plante dans ses bras. Elle chassa bien vite ce souvenir pour se reporter sur l'instant présent et elle observa attentivement l'homme habillé tout en noir, attendant sa réaction...

_________________


Un peu de musique dans ce monde de brutes...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/EVEProbeOne
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petit tour au centre commercial   Lun 23 Jan 2012, 16:08

[HRP édit de post rp : Suite à l'info que m'a indiqué EVE dans son post après le mien, sur les Immortels et les enfants qu'ils ne pouvaient pas avoir (info que j'avais complétement oublié), j'ai modifié la partie de mon rp qui concerne ça, pour que cela soit plus cohérent.]

Kurgan avait déjà eu affaire par le passé à la police, mais aussi et surtout à des armées diverses et variées. En 985 ans, on a largement le temps de voir et faire pas mal de choses. Victor Kruger avait voyagé à travers le monde entier pendant tous ces siècles, histoire de varier ses victimes et de faire diverses atrocités et conneries dans plein de pays différents. Il avait rencontré pas mal de gens qui étaient devenus par la suite célèbres ; de diverses manières ; son péché mignon étant d'aller faire peur à des hommes de pouvoir et/ou des guerriers/dictateurs pour simplement leur mettre la honte de leur vie ou les rendre dingues. Certains d'entre eux, étaient par la suite d'ailleurs, à cause de Victor, devenus des dictateurs cruels et sanguinaires, comme quoi, même si on ne se fait pas tuer par Kurgan, ce n'est décidément pas une bonne chose que de le rencontrer ou de le croiser sur son chemin. L'Immortel russe avait donc vu des tas de choses, il avait participé et survécu à de nombreuses batailles, sans oublier d'aller rencontrer et " faire la cour " de temps à autres des catins ou des femmes de bourgeois, juste pour son bon plaisir. Ce qu'il ne sait pas, c'est qu'en couchant n'importe comment et très vite ; souvent de force malheureusement pour les femmes ; de ci de là, un peu partout sur la planète, c'est qu'il l'a fait avec certaines personnes que d'habitude, il ne pouvait pas supporter, mais je n'en dit pas plus, car cela ne lui ferait certainement pas plaisir, et je n'ai pas spécialement envie de finir en steak haché. Selon ce " cher " Kruger, le mythe de Barbe Noire est directement inspiré de ses propres actes de barbarie et de boucherie lorsqu'il était pirate, mais c'est cette raclure d'Edward Teach qui lui a raflé toute la gloire ! Ne jamais contrarier Kurgan ! Résultats des courses, Teach est certes mort au combat comme l'histoire de Barbe Noire le raconte, mais c'est Victor Kruger qui l'a poussé vers les ennemis, dans un groupe de marins et ça personne ne l'a jamais sut.

Il eut des moments et des endroits dans l'Histoire où il ne faisait pas bon d'être présent pour un Immortel, par exemple en France avec leur guillotine, le " pauvre " Kurgan ne pouvait donc plus commettre de crimes atroces dans ce pays, à partir de l'invention de cette machine, pour éviter de finir coupé comme du saucisson. Il était le plus puissant guerrier de tout les temps, il n'allait quand même pas finir comme un banal voleur ou Marie Antoinette ! Quelle sacrée coquine celle là d'ailleurs, Victor avait passé pas mal de bon temps avec elle ! C'était pendant la période " mâles virils à l'air louche " de la reine, et Kurgan correspondait exactement à ce qu'elle cherchait à ce moment là, ce dernier ne se faisant pas prier pour accepter une pareille invitation d'une demoiselle comme celle ci. Après cette orgie avec une reine de France, il s'en alla vite fait du pays et continua ses tribulations ailleurs. Après moultes aventures, il c'était forgé ainsi sa légende du Kurgan auprès de ses congénères Immortels, certains le méprisaient, d'autres le craignaient et d'autres d'en avait strictement rien à faire de lui ou bien ne le connaissait pas. Il avait évidemment commencé par décapiter une grande partie des Immortels de la dernière catégorie, car il n'appréciait pas que ces congénères ne le connaissent pas ou que l'on se contrefiche de lui. Cet autre Immortel ; dont il avait oublié le nom ; qu'il avait rencontré dans la laverie au 109, avait donc eu énormément de chance que Kurgan n'ait pas eut sur lui son épée, sinon en y repensant maintenant, il l'aurait soit décapité immédiatement soit lui aurait infligé une peur bleue.

Victor Kruger regardait avec son air froid, distant et hautain habituel l'espèce de robot blanc œuf flottant qui avait rattrapé en vol le dernier ballon qu'il avait lancé. Qu’allait-il faire ? Il n'allait évidemment pas sortir son épée et frapper l'œuf volant avec, car il abimerait énormément son épée ! Non, il savait ce qu'il allait faire...
Pendant que l'Immortel russe réfléchissait, une petite troupe de trois enfants ; un de 8 ans, un autre de 10 ans et le plus grand de 14 ans environ ; arriva et firent exactement la même chose que Kurgan précédemment avec les ballons mais en légèrement plus calme bien évidemment. Ce que n'avais manifestement pas comprit le truc volant et qui s'autorisait à faire sa loi avec son " Halte ! " , c'est que dans cet endroit avec les ballons et autres accessoires sportifs, il y avait souvent des jeunes qui venaient s'amuser en attendant que leurs parents aient finis leurs courses. Il y avait eu parfois des jeunes qui en faisait trop, mais en règle générale, c'était accepter et tolérer par la direction et le personnel du magasin. Kurgan se détourna du robot en l'ignorant totalement, il vit qu'il y avait maintenant des enfants, et que le plus grand d'entre eux n'avait pas de ballon pour jouer. Victor prit un autre ballon et avant de lancer le ballon au plus grand des gamins, lui cria : - Hé toi le gosse ! Attrape ça ! L'ado attrapa le ballon, mais le projectile fut envoyé assez fort pour que le mioche tombe en arrière, mais sans qu'il se cogne et s'éclate le crâne par terre. Kurgan s'avança vers eux, prit un panier de basket en plastique, le déplia et le fixa en hauteur sur un rayon. Non le psychopathe Immortel russe n'était pas devenu une personne agréable et gentil, mais il avait fait tout ça, uniquement pour embêter le faux mini bar volant qui lui avait dit halte !

- Amusez vous bien ! N'hésitez pas à faire un beau match de basket, et des smashs surtout ! dit le Kurgan et après cela il se retourna vers le robot aux yeux bleus, et lui fit un sourire carnassier et un regard moqueur et méprisant, qui faisait bien comprendre et passer un message du genre " aha, bien fait pour toi ! Ces gosses vont très certainement fait encore plus de boucan ! On n'impose pas de lois au Kurgan ! " . Victor prit son caddie rempli, et se dirigea vers les caisses. Lui qui n'aimait pas attendre ; mais faire attendre les autres ; il devrait faire preuve de patience, en attendant que tout ce qu'il avait prit soit passé et validé par la caissière. Son désir de gâcher la vie des gens encore plus, était partagé avec son impatience. Mais finalement il décida qu'il ne voulait vraiment pas attendre, c'est pour cela qu'il passa à la partie livraison à domicile, pour qu'un livreur lui emmène ses courses plus tard. Les mathématiques n'étant pas son point fort, le guerrier russe n'avait fait gaffe à ses dépenses, et n'avait pas pensé non plus que remplir son caddie avec autant de choses, lui coûterait la peau des fesses. La somme qu'on le lui demanda ; qui comptait la livraison incluse dedans ; s'élevait à plus de 4000 $ ! Heureusement, que ces derniers temps, il avait détroussé pas mal de gens et notamment des riches qui prenaient plein d'argent dans leur compte en banque. Il avait donc sur lui un peu plus que la somme des courses, plus précisément, il avait ce fric dans un porte monnaie de grande marque. Un objet qu'il avait subtilisé une nuit à une bourge, qui sortait d'un club select privé, et qui avait eu la très mauvaise idée de s'approcher d'une ruelle sombre. Kurgan n'étant pas connu pour sa délicatesse, l'avait simplement assommée promptement avec un couvercle de poubelle, avec juste assez de force pour qu'elle ait une belle et énorme bosse sur le crâne. Il balança négligemment la somme indiquée à la personne qui prendrait en charge sa livraison, mais cette dernière lui dit qu'il manquait 5 dollars. Quand je vous disais que Kurgan ne s'embarrassait pas de compter, ce n'était pas pour des prunes ! Victor Kruger farfouilla alors dans ses poches crasseuses, s’il lui restait un billet, et c'était en effet le cas. Mais si son billet était neuf et pas déchiré du tout, il sentait le tabac et l'alcool autant que Kurgan lui même, et était recouvert de poussières et était froissé comme si c'était un mouchoir. Le pauvre homme en charge des livraisons, fut obligé d'accepter ce billet infect ; car la direction du supermarché, et surtout son patron direct, lui avait fortement recommandé, de ne pas décevoir et encore moins se plaindre des clients. Le client était roi, tel était la devise qu'on lui répétait souvent ses supérieurs. Victor ne se gêna pas pour faire un sourire mesquin et rigoler un peu, pendant qu'il indiquait en même temps, l'adresse de livraison.

Une fois tout cela terminé, il sortit de l'hypermarché et retourna dans les couloirs du centre commercial. Il n'avait plus d'argent volé sur lui, et il n'allait certainement pas dépenser le sien, il allait donc s'amuser et se balader maintenant. Il entra alors dans un magasin de jouets, où dès son entrée, et sans le vouloir ; pour une fois ; il fit peur à un gosse, qui se mit à brailler. Ce gosse et ses parents eurent vite fait de s'en aller du magasin ! Il eut aussi des tas de gosses, qui sur son passage demandèrent à leur parents des trucs comme : "- Papa, Maman, pourquoi le grand monsieur il a une épée dans le dos ? " ou bien " - Maman, pourquoi le monsieur il a la même tête de zombie que Papa, quand il rentre très tard le soir ? " , l'Immortel russe n'entendit heureusement pas ces questions. Il marcha alors au hasard des rayons, et fini par atterrir dans le rayon des peluches Disney. Il y avait là pour l'instant des peluches Dingo, Donald, Minnie, Mickey, etc. , les figurines et peluches de princesses et autre persos choupinous étaient derrière, dans le rayon d'a côté, donc Kurgan n'était pas encore totalement horrifié. Il ne savait d'ailleurs pas pourquoi, il était entré dans ce magasin, peut être avait il eu envie d'une séance de masochisme ? Ou peut être, voulait il régurgiter son repas de la veille ? Il saisit deux peluches au hasard et dit :

- Qu'est ce que ces trucs ignobles ? Une souris en short et topless, et un chien à l'air abruti avec une tenue qui arrache les yeux ! Ces gens ne savent vraiment plus quoi inventer dans l'abomination que sont les dessins animés ! dit sur un ton scandalisé L'Immortel Psychopathe

Kurgan lança derrière lui les deux peluches ignobles s'en faire attention à qui ou quoi était derrière lui. Il était dans un état de stupeur horrifié, car il était passé dans le rayon d'à côté, et ne savait vraiment pas quoi faire. Il hésitait entre tout trancher de rage, hurler comme un aliéné enfui de l'asile, brûler tout le magasin et ses environs, ou bien courir vers le rayon des petites voitures pour jouer avec.


Dernière édition par Kurgan le Mer 25 Jan 2012, 03:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
EVE
Cours, Forrest!
EVE

Nombre de messages : 2307
Age : 37
Localisation : Appartement 301
Humeur : ^_^
Date d'inscription : 20/02/2011

Feuille du personnage
Relations:
Portefeuille: -175 $
Réputation:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petit tour au centre commercial   Mar 24 Jan 2012, 10:15

EVE, avant même de le voir, comprit que son intervention était vaine et qu'elle ne servait strictement à rien. Elle n'était pas conçue pour faire "régner l'ordre" ou bien "la justice", c'était des concepts qui n'avaient aucune raison d'être dans sa programmation, ce n'était pas son rôle ni sa directive principale. Tenant toujours le ballon dans les mains et bien qu'elle se devait de protéger les humains, elle était impuissante devant les réactions illogiques de cet humain vêtu de noir, sa détermination ne pouvait rien contre les raisonnements insensés. Elle ne le craignait point, loin de là, mais que pouvait-elle faire ? L’emprisonner avec une corde ? L’assommer ? Lui tirer dessus avec son canon ionique ? Aucune de ces solutions n'étaient envisageables bien sûr, c'était contraire à ses principes.

Voyant ensuite ce que fit le gars habillé en noir, elle afficha un air interloqué. Tentait-il de l’humilier ? C'était ridicule voyons... Comment pouvait-elle se vexer face à un comportement si puéril ? Et puis la vengeance était quelque chose typique des humains, jamais elle ne ferait du mal à des êtres vivants, la vie, en toutes ses formes, était précieuse pour elle. La réaction de l'homme à l'épée à son égard la laissa de marbre, elle était bien plus inquiète pour le garçon qui avait chuté sous le choc du ballon. Déposant celui qu'elle avait dans les mains, elle lévita rapidement vers le jeune humain afin de vérifier s'il n'était pas blessé. Les deux autres enfants la regardèrent avec des yeux ronds. Faisant alors des gestes rassurants, ne voyant aucunement effrayer les enfants, EVE aida l'adolescent à se relever et elle entreprit ensuite de ranger le désordre dans le rayon, remettant tout les ballons à leur place ainsi que le panier de basket en plastique, qu'elle replia pour le ranger dans sa boite d'origine. Elle laissa toutefois un ballon aux enfants, sachant parfaitement qu'il y aurait quelqu'un pour les surveiller, le magasin possédait, comme tout les magasins, des hommes chargés de la sécurité, c'était à eux de veiller à ce que l'ordre soit respecté, pas à elle.

Sachant très bien qu'elle ne pourrait rien faire de plus concernant cet individu peu recommandable, EVE ne chercha pas à continuer davantage, elle n'était pas comme les robots Steward de l'Axiom, elle était un robot sonde, chargée d'explorer, elle n'était pas programmée pour aller arrêter un humain qui faisait n'importe quoi, cela dépassait ses compétences. Bien que la vie soit très précieuse pour elle, elle ne pouvait pas "sauver" tout les gens, d'autres personnes étaient là pour ça comme les policiers ou les gendarmes, c'était leurs fonctions, ils étaient même payés pour ça, et s'ils n'étaient pas capables de gérer un individu comme ce gars en noir, c'était leur problème, ils n'avaient qu'à s'en prendre qu'à eux-même. Les humains avaient vraiment des comportements bizarres, EVE ne comprendrait jamais leur raisonnement et elle ne pourrait jamais rien y faire, c'était quelque chose qui dépassait sa logique. Résignée, EVE alla récupérer les affaires qu'elle avait précédemment achetées dans le magasin et elle quitta le centre commercial en émettant son doux bourdonnement électronique de lévitation, son esprit préoccupé par les prochains cours qu'elle donnerait à l'Université...


[HRP : Terminé pour moi, je te laisse le mot de la fin.]

_________________


Un peu de musique dans ce monde de brutes...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/EVEProbeOne
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petit tour au centre commercial   Jeu 08 Mar 2012, 20:48

Kurgan ne réfléchissait pas souvent, il était plutôt du genre à foncer dans le tas, et d'ailleurs ça se voyait assez dans sa manière de faire, de parler ou juste son apparence tout simplement. Mais il y avait quelques situations où il pouvait faire preuve de sournoiserie et d'intelligence malsaine, différentes façons de tuer et faire souffrir quelqu'un par exemple, même si il préférait le bon vieux charcutage boucherie la plupart du temps. Et là actuellement ; toujours dans un état d'horreur avancée dans le rayon de jouets peluches ; il tentait en vain de savoir pourquoi, il avait eue la mauvaise idée d'entrer dans un magasin de jouets. Lieu rempli à 98 % au moins de choses trop dégoulinantes de mièvrerie, d'amour et de bonheur et donc forcément ignobles pour lui. Les enfants ils ne les aimaient pas ; même si il en avait été un lui aussi, il y a très très très longtemps, de toute façon, il n'avait plus aucun souvenirs de cette lointaine période là ; parfois quand c'étaient des gosses qui n'écoutaient pas leur parents et leur pourrissaient la vie, c'était plutôt sympa de voir la tête des parents, mais de manière générale les morveux de moins de dix/onze ans, il les préférait morts. Les adolescents, il n'avait rien contre eux, car la plupart étaient des jeunes délinquants qui semaient le trouble en petit groupes. A de très rares moments dans la longue vie de Kurgan, des jeunes avaient tentés de le détrousser, quelle mauvaise idée ils avaient eu là ! Ils étaient plutôt marrants ces mi morveux mi adultes, finalement. Victor se " divertissait " grâce à eux, tout autant qu'avec les adultes. Les voir détrousser une petite vieille ou tabassé en groupe une seule personne, le faisait toujours hurler de rire.

Son état de stupeur horrifié s'arrêta quand il eu une idée rigolote, enfin de son point de vue, bien sûr ! Il chopait des poupées et leur arrachait leur vêtements, il pensait qu'ainsi il y aurait un double bénéfice : ça ternirait l'image de marque du magasin, et les gosses seraient traumatisés de voir des poupées à poil. Sur certaines autres et sur des peluches, il ne fit pas la même chose. Pour le reste, il leur cracha dessus, et se permit même de régurgiter dans un bac à peluches...

Il partit ensuite du magasin de jouets, car il avait fini son " délire " et il en était satisfait. Victor Kruger n'avait plus envie de s'amuser dans ce centre commercial, cela l'ennuyait déjà, il en sorti alors. Juste après avoir passé les portes automatiques de la sortie, il se retourna d'un coup et fit un geste très malsain avec la main à la première fille derrière lui...
Même le temps ne pourrait pas le changer, personne ne le pourrait, jamais. Quelques heures plus tard, il recevait à son appartement du 109, son colis de nourriture et compagnie, avec un petit mot de la direction du centre commercial qui disait ceci : " Mr Kurgan, voici votre commande mais si jamais vous revenez dans notre centre commercial, nous serons obligés d'appeler la police. Nous ne pouvons vous permettre d'accepter des dangereux personnages comme vous, dans notre centre commercial. Merci et à jamais. "

Ce message Kurgan le déchira en plusieurs petits morceaux, puis il se mit à hurler d'un rire macabre et sadique. Il ne laissera jamais quiconque lui donner des ordres ou même des conseils et surtout pas des minables patrons d'un pauvre centre commercial !


[HRPG : Désolé que mon post rp de clôture soit court, je n'ai pas eu beaucoup d'idées pour la fin. Le rp est donc fini ^^ . /HRPG]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit tour au centre commercial   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit tour au centre commercial
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un petit tour au kenya
» Petit tour en train (Nouvel Orient Express)
» Centre commercial de Nénucrique
» Centre Commercial de Ekaeka
» Un petit tour romantique [pv: Hikari]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
109, rue du Septième Art :: L'immeuble et ses environs :: 
Les environs du 109 : loisirs
 :: Le centre-ville
-
Sauter vers: